Des Centaines Apprécient la Faune Locale au Festival des Animaux Endémiques

Les festivaliers ont reçu gratuitement des semis du Gaïac, un arbre indigène en voie de disparition. Photo par Claire Affagard.

Des centaines de participants de St. Martin et au-delà ont appris d’avantage sur la faune locale dimanche au quatrième annuel Endemic Animal Festival (festival des animaux endémiques). L’événement, tenu à l’Amuseum Naturalis à Grand Case, a présenté des animaux trouvés nulle part ailleurs dans le monde et une variété d’activités pour les jeunes et les vieux. Créé par l’association Les Fruits de Mer, le festival est gratuit et se déroule chaque avril.

La Station de Découverte des Animaux Endémiques a présenté des espèces trouvées uniquement sur St. Martin et nulle part ailleurs dans le monde. Photo par Claire Affagard.

« Découvrir les animaux qui vivent uniquement sur St. Martin est une partie fondamentale de la compréhension de l’île, » a expliqué Mark Yokoyama, co-fondateur de l’association Les Fruits de Mer. « L’Endemic Animal Festival est l’une de nos initiatives les plus importantes, car c’est vraiment authentique, une expérience seulement sur St. Martin.”

Le festival de cette année comprenait diverses manières ludiques de célébrer et d’explorer la faune de l’île. La Station de Découverte des Animaux Endémiques a présenté deux espèces de lézards et un insecte qui ne se trouvent que sur St. Martin, ainsi que d’autres espèces qui ne vivent que sur quelques îles. Des experts de la faune locales étaient présents pour parler des animaux et répondre aux questions. Les festivaliers ont peint des mangeoires pour les oiseaux en calebasse et sont repartis avec des semis du Gaïac, un arbre indigène en voie de disparition.

« Le fait d’accueillir le festival à l’Amuseum Naturalis a été un excellent ajout à l’événement de cette année, » a declaré Jenn Yerkes, Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Les participants ont pu profiter de plus d’une douzaine d’expositions sur la nature locale et de notre programme de courts métrages documentaires sur nature en plus des activités du festival. Si vous n’êtes pas encore venu à l’Amuseum, c’est ouvert pour deux jours de plus cette saison: le 28 avril et le 2 mai de 16h à 96 Boulevard de Grand Case. L’entrée est gratuite. »

Le 2017 Endemic Animal Festival a été rendu possible par le soutien généreux de ses sponsors: BirdsCaribbean, Caribbean Paddling, Delta Petroleum, Hotel L’Esplanade, IGY Marinas, Lagoonies Bistro & Bar, L’Esperance Hotel, Rain Forest Adventures, The Scuba Shop, Sonesta Great Bay Beach Resort, Casino & Spa, Sonesta Maho Beach Resort & Casino et Tri-Sport. Pour plus d’informations, et pour voir des photos de l’événement, visitez http://www.lesfruitsdemer.com.

Les participants de l’Endemic Animal Festival ont profité de la peinture des mangeoires pour les oiseaux à base de calebasse locale et de ligne de pêche recyclée. Photo par Tim Cam.

Amuseum Naturalis Accueille le Festival des Animaux Endémiques ce Dimanche

Le Festival des Animaux Endémiques est gratuit et aura lieu ce dimanche 23 avril, 9h-15h à l’Amuseum Naturalis à Grand Case.

Les gens de tous âges sont invités à découvrir les animaux incroyables qui ne vivent que sur St. Martin ou dans notre région, lors du quatrième annuel Endemic Animal Festival (Festival des Animaux Endémiques). Le festival de cette année se déroulera à l’Amuseum Naturalis à Grand Case de 9h à 15h ce dimanche 23 avril. Comme toujours, le festival est entièrement gratuit.

« Amuseum Naturalis a été créé comme une vitrine du patrimoine naturel unique de St. Martin, donc c’est l’endroit idéal pour accueillir le Endemic Animal Festival, » a expliqué Mark Yokoyama, cofondateur de l’association Les Fruits de Mer qui a créé à la fois le musée et le festival. Amuseum Naturalis est le seul musée d’histoire naturelle de St. Martin.

Le festival de 2017 comprendra une série complète d’activités ludiques et éducatives. Les participants peuvent se rapprocher des endémiques fascinantes de l’île comme des phasmes et des lézards anolis à la Station de Découverte des Animaux Endémiques. Les activités créatives inspirées de la faune indigène seront animées pour les personnes de tous âges. Les enfants les plus jeunes profiteront des pages de coloriages conçues par des artistes locaux présentant des animaux natives. Les enfants plus âgés et les adultes apprécieront peindre des mangeoires faites à base de calebasses, qu’ils peuvent prendre à la maison pour attirer des oiseaux tout au long de l’année. Les invités peuvent également amener à la maison un semis de Gaïac, un arbre indigène caribéen qui est devenu en voie de disparition en raison de la surexploitation.

Le Festival des Animaux Endémiques de ce dimanche célèbre la faune étonnante qui ne se trouve qu’ici, comme l’Anolis pogus.

« Le 2017 Endemic Animal Festival est le couronnement d’une saison vraiment étonnante à l’Amuseum Naturalis. C’est l’occasion parfaite de visiter le musée si vous ne l’avez pas encore fait, » a déclaré Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. Les festivaliers pourront profiter de tous les expositions du musée, y compris l’exposition spéciale actuelle – Les Femmes, les Personnes de Couleur, et l’Étude d’Histoire Naturelle dans les Caraïbes – qui met en lumière des héros méconnus des sciences naturelles des Caraïbes.

Le 2017 Endemic Animal Festival aura lieu à l’Amuseum Naturalis à 96 boulevard de Grand Case le dimanche 23 avril de 9h à 15h, beau temps, mauvais temps. Le festival est rendu possible par le soutien généreux de ses sponsors: BirdsCaribbean, Caribbean Paddling, Delta Petroleum, Hotel L’Esplanade, IGY Marinas, Lagoonies Bistro & Bar, L’Esperance Hotel, Rain Forest Adventures, The Scuba Shop, Sonesta Great Bay Beach Resort, Casino & Spa, Sonesta Maho Beach Resort & Casino et Tri-Sport. Pour plus d’informations, visitez http://www.lesfruitsdemer.com.

Amuseum Naturalis, le seul musée d’histoire naturelle de St. Martin, accueille le Festival des Animaux Endémiques 9h-15h ce dimanche le 23 avril.

L’Exposition de l’Amuseum Naturalis sur les Héros Méconnus de l’Histoire Naturelle des Caraïbes Ouvrira Mardi le 18 Avril

Jenn Yerkes, la co-conservatrice de l’Amuseum Naturalis, prépare des panneaux dynamiques montrant des pionniers de l’histoire naturelle des Caraïbes pour le lancement de l’exposition le 18 avril.

Amuseum Naturalis invite le public à l’inauguration gratuite de l’exposition Les Femmes, les Personnes de Couleur, et l’Étude d’Histoire Naturelle dans les Caraïbes, de 16h à 20h le mardi 18 avril. L’exposition est une série spéciale créée pour mettre en lumière les pionniers des sciences naturelles dans les Caraïbes, à partir des années 1400 jusqu’au début des années 1900. L’exposition anime leurs découvertes, explorations et histoires avec des vives biographies et des reproductions de belles illustrations historiques zoologiques et botaniques, des gravures, des cartes, et des portraits réalisés par des artistes anciens et contemporains. Be The Change SXM a contribué au financement de cette exposition et le site Web compagnon à venir.

“Des femmes et des personnes de couleur ont fait des contributions importantes à la science au cours de l’histoire. Cependant, leurs travaux ont souvent été cachées, ou tout simplement ne sont pas aussi connues que celles de leurs contemporains masculins blancs, et cela est aussi vrai dans les Caraïbes comme dans le reste du monde. Nous voulions créer une opportunité pour les gens à découvrir les histoires fascinantes de ces femmes et hommes incroyables qui ont contribué à construire le patrimoine scientifique des Caraïbes,” explique Jenn Yerkes, co-conservatrice de l’Amuseum Naturalis et Présidente de l’association Les Fruits de Mer. “Nous espérons que tout le monde viendra célébrer le lancement de l’exposition, découvrir ces naturalistes révolutionnaires, et déguster du vin et des hors d’oeuvres à la réception d’ouverture! »

L’exposition présente des images de la faune des Caraïbes comme cette chenille du Sphinx du Frangipanier, peinte par la naturaliste Maria Sibylla Merian lors de son expédition de 1699.

L’exposition publique et gratuite lancera Mardi soir, et comprendra les personnalités captivantes telles que Catalina de Ayahibex, une Taino chef du tribu du 15ème siècle qui était une experte sur des plantes natives; Maria Sibylla Merian (1647-1717), une artiste scientifique connue pour son expédition au Suriname pour documenter les insectes, reptiles, oiseaux et plantes de la grande Caraïbe; et Graman Quassi (ca. 1690-ca. 1780), un guérisseur et botaniste renommé Surinamien d’origine Africaine; et encore plus.

La réception d’ouverture gratuite et l’exposition se tiendra dans la Salle d’Expositions Spéciales à l’Amuseum Naturalis. L’exposition se déroulera du 18 avril au 2 mai et pourra être visitée pendant les heures de visite normales du musée, ainsi que 9h-15h dimanche le 23 avril, pendant le 2017 Endemic Animal Festival (Festival des Animaux Endémiques).

Amuseum Naturalis est un musée éphémère gratuit qui présente l’histoire naturelle de St. Martin et des Caraïbes. Le musée est ouvert au public les mardis et jeudis de 16h à 20h. Amuseum Naturalis est situé à 96 Boulevard de Grand Case à Grand Case, et est rendue possible grâce au soutien généreux de Delta Petroleum et à plus d’une douzaine d’entreprises et de donateurs individuels qui sont devenus des Amis de l’Amuseum. Pour plus d’informations, visitez amuseumnaturalis.com.

Des portraits contemporains de pionniers comme Charlotte Dugée, un artiste botanique du 18ème siècle de Saint Domingue, ont été créés pour l’exposition, qui sera lancée le 18 avril à Amuseum Naturalis.

Amuseum Naturalis Lance l’Exposition LE 5ÈME RÊVE le 14 Février

« La Rêveuse » sera exposée à l’exposition LE 5ÈME RÊVE de Sélénia Sanner, qui sera lancée le 14 février à l’Amuseum Naturalis.

Amuseum Naturalis invite le public au vernissage de la première exposition de peinture du musée, LE 5ÈME RÊVE, de 16h à 20h le mardi 14 février. LE 5ÈME RÊVE est une nouvelle série de tableaux de Sélénia Sanner, inspirée par l’océan infini et le lien profond entre les humains et la nature. Le thème est exploré à travers l’imagerie des baleines, avec des portraits magiques sur des toiles de grande et petite échelle qui illuminent un univers alternatif rêveur où ces géants apparemment apesanteur peuvent être vus nager à travers un ciel étoilé illimité, ou comme ombres épiques sous de minuscules bateaux.

«C’est la période de l’année où les baleines sont particulièrement visibles dans les Caraïbes,» explique Mark Yokoyama, co-conservateur de l’Amuseum Naturalis et expert de la faune de l’île, «donc cette exposition est vraiment liée à ce qui se passe dans la nature en ce moment.»

«Nous sommes tellement ravis pour les gens de découvrir cette série de peintures époustouflante et de penser à ces majestueux colosses du profond,» ajoute Jenn Yerkes, la Présidente de l’association qui a créé Amuseum Naturalis, Les Fruits de Mer. «Nous espérons que tout le monde viendra célébrer le lancement de l’exposition, rencontrer l’artiste, et déguster du vin et du fromage à la réception d’ouverture!»

“Crise Arctique” sera exposée à l’exposition LE 5ÈME RÊVE de Sélénia Sanner, qui sera lancée le 14 février à l’Amuseum Naturalis.

Le lancement de l’exposition sert également de lancement officiel des panneaux en bois peints uniques qui ont été créés par Sanner pour accompagner des expositions dans la salle d’exposition principale de l’Amuseum Naturalis. Les panneaux à grande échelle, chacun présentant des scènes de nature qui donnent vie à l’exposition qui y est associée, sont montés au niveau des yeux des tout-petits et des enfants dans les poussettes, donnant même aux plus petits une façon spéciale de découvrir le patrimoine naturel de St. Martin.

La réception d’ouverture gratuite et l’exposition se tiendra dans la Salle d’Expositions Spéciales à l’Amuseum Naturalis. L’exposition se déroulera du 14 février au 16 mars et pourra être visitée pendant les heures de visite normales du musée.

Amuseum Naturalis est un musée éphémère gratuit qui présente l’histoire naturelle de St. Martin et des Caraïbes. Le musée est ouvert au public les mardis et jeudis de 16h à 20h. Il est également ouvert pour des visites scolaires et d’autres visites de groupe pendant la journée sur rendez-vous, ce qui peut être fait par courrier électronique à info@lesfruitsdemer.com ou sur le web à www.amuseumnaturalis.com. Amuseum Naturalis est situé à 96 Boulevard de Grand Case à Grand Case, et est rendue possible grâce au soutien généreux de Delta Petroleum et à plus d’une douzaine d’entreprises et de donateurs individuels qui sont devenus des Amis de l’Amuseum. Pour plus d’informations, visitez amuseumnaturalis.com.

Amuseum Naturalis Annonce le Début des Visites de Groupe avec un Ebook Gratuit

Caribbean Curiosities est disponible en téléchargement gratuit dans la section Ressources de lesfruitsdemer.com.

Amuseum Naturalis a publié un nouveau livre électronique gratuit, Caribbean Curiosities, pour annoncer l’ouverture du musée pour les visites de groupe sur rendez-vous. Caribbean Curiosities examine de plus près certains des animaux et plantes fascinants présentés au musée gratuit, qui met en valeur l’histoire naturelle de St. Martin et des Caraïbes.

«Le nouveau livre électronique est une autre façon de partager toutes les choses cool que nous faisons au musée», a expliqué Mark Yokoyama, le co-conservateur de l’Amuseum Naturalis et l’auteur du livre électronique. «De même que nos visites de groupe, que nous sommes ravis de lancer pour la saison!»

«Nous sommes très heureux d’inviter des écoles et des groupes de toutes sortes à profiter de cette occasion unique de découvrir et d’en apprendre davantage sur l’incroyable patrimoine naturel de cette île», a déclaré Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer, l’association qui a créé le musée.

Les 2017 visites de groupes à l’Amuseum Naturalis sont maintenant ouvertes pour les classes scolaires ainsi que des groupes de jeunesse, de personnes âgées et d’autres organisations.

Les visites de groupe à l’Amuseum Naturalis sont ouvertes aux classes scolaires ainsi qu’à n’importe quel genre de groupes comprenant des groupes de jeunesse, de personnes âgées et d’autres organisations. Une heure est le temps suggéré pour une visite de groupe. Le musée sera ouvert spécifiquement pour le groupe prévu, et les visites comprendront le temps d’explorer le musée, de regarder des courts métrages sur la faune de St. Martin, et de faire une activité courte comme la plantation de semis Gaïac à emporter à la maison. Il est recommandé de faire un don de 100 € ou 100 $ pour chaque visite de groupe pour couvrir le coût des matériels de visite et pour soutenir le musée, mais d’autres solutions peuvent être trouvées si le groupe n’est pas en mesure d’assumer le don de visite.

Les visites de groupe à l’Amuseum Naturalis sont offertes sur rendez-vous pendant la journée en mars et avril 2017. Les écoles, les organisations de jeunesse et d’autres groupes sont encouragés à réserver leurs dates maintenant. Il existe deux façons de demander les visites de groupe: par courriel à info@lesfruitsdemer.com ou sur le web à http://amuseumnaturalis.com.

Les personnes et les entreprises locales qui souhaitent aider à financer des visites de groupe et à soutenir le musée peuvent le faire en devenant un Ami de l’Amuseum à http://amuseumnaturalis.com/friends/. L’Amuseum est ouvert au public les mardis et jeudis de 16h à 20h et l’entrée est gratuite. Amuseum Naturalis est situé à 96 Boulevard de Grand Case à Grand Case.

Caribbean Curiosities est disponible en téléchargement gratuit dans la section Ressources de lesfruitsdemer.com.

Amuseum Naturalis Lance le Crabitat pour la Journée Mondiale des Zones Humides

Les crabes violinistes de St. Martin nous aident à garder nos mers propres et à nourrir de nombreux oiseaux des zones humides.

Pour célébrer la Journée mondiale des zones humides, Amuseum Naturalis lance le Crabitat, une nouvelle exposition fascinante mettant en vedette les crabes violinistes qui peuvent être trouvés en grand nombre autour de presque tous les étangs de St. Martin. Le Crabitat sera une attraction spéciale mardi le 31 janvier lors du festival de rue Mardis de Grand Case.

La Journée mondiale des zones humides est un programme mondial qui sensibilise à l’importance des zones humides. Sur St. Martin, les étangs salés et autres zones humides sont l’un des écosystèmes les plus riches, accueillant une grande diversité de vie. Ils fournissent également le service précieux de la transformation de la matière organique, en gardant nos mers claires et nos récifs coralliens florissants. Les crabes violinistes, qui sont les grandes vedettes du Crabitat, sont des acteurs clés dans ce système, en séparent la matière organique du sable pour se nourrir.

« Le Crabitat est une excellente façon de voir de près ces créatures adorables et écologiquement importantes, » explique Mark Yokoyama, co-conservateur de l’Amuseum Naturalis. « La Journée mondiale des zones humides est l’occasion idéale pour les placer sous le feu des projecteurs. »

Amuseum Naturalis, un musée gratuit de la nature à Grand Case créé par l’association Les Fruits de Mer, présente également des zones humides dans La Vie de ‘Gut’, une exposition actuelle sur la faune d’eau douce. Dans le théâtre de l’Amuseum, des courts-métrages sur les animaux d’eau douce de St. Martin et les crabes violinistes seront également en rotation. La salle d’exposition spéciale de l’Amuseum présentera des expositions sur les oiseaux des zones humides et l’impact de la sécheresse sur les terres humides.

Le musée gratuit de la nature de St. Martin, Amuseum Naturalis, lancera son exposition Crabitat pour la Journée mondiale des zones humides le 31 janvier.

« L’occasion de découvrir le patrimoine naturel de l’île est une expérience que nous sommes ravis de partager avec nos employés, nos clients, leurs familles et tous les habitants de St. Martin, » a commenté Christian Papaliolios, Président et Directeur Général de Delta Petroleum, principal sponsor de l’Amuseum Naturalis. »C’est une façon amusante et significative de redonner à la communauté qui nous soutient. »

Amuseum Naturalis est ouvert les mardis et jeudis de 16h à 20h et se trouve à 96 Boulevard de Grand Case. Complètement gratuit grâce au soutien de Delta Petroleum et les Amis de l’Amuseum, l’Amuseum accueille des résidents et des visiteurs de tous âges pour découvrir le patrimoine naturel de St. Martin.

Amuseum Naturalis Événement d’Ouverture de la Saison 2017

L’ouverture de la saison 2017 de l’Amuseum Naturalis est un évènement gratuit, ouvert au public, Mardi 17 Janvier de 17h00 à 22h00.

Le premier musée de l’histoire naturelle de St. Martin, Amuseum Naturalis, lance officiellement sa saison 2017, Mardi 17 Janvier à 17h00. Le public est invité à explorer le musée, l’entrée est libre, et des rafraichissements seront proposés pour l’évènement. Le lancement coïncide avec la première édition des Mardis de Grand Case.

Amuseum Naturalis est un musée éphémère gratuit, créé par l’association Les Fruits de Mer, mettant l’accent sur l’histoire naturelle de St. Martin et de la Caraïbe. Les expositions présentent certains animaux et plantes des plus fascinants de l’île, comme les lézards qui ne se trouvent que sur St. Martin, et l’arbre qui possède le bois le plus dur au monde. Aussi, le musée met en valeur la nature que bien souvent nous ignorons, comme les riches écosystèmes d’eau douce trouvés dans les ruisseaux saisonniers des ravins entre les collines et dans les étangs à bétails.

“Il n’y a aucun endroit similaire sur l’île », nous expliquait Jenn Yerkes, la présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Tant d’histoires importants sur l’histoire naturelle de l’île, collectés en un seul endroit, exposés nulle part ailleurs, cela a un grand impact ».

Amuseum Naturalis est un musée éphémère, public et gratuit, de l’histoire naturelle de St. Martin.

L’Association Les Fruits de Mer a créé l’Amuseum Naturalis en 2016, afin que les résidents et visiteurs de tout âge puissent profiter et apprendre d’avantage sur la nature unique de l’île. On y trouve une douzaine d’expositions sur différents sujets, un petit cinéma dédié à la projection de documentaires court-métrages sur la nature de St. Martin, des affichages extérieurs présentent des oiseaux locaux, des plantes et des insectes. En perpétuelle évolution, l’Amuseum reste fidèle à sa promesse « De nouvelles merveilles chaque semaine ! ».

“Nous sommes incroyablement excités du lancement officiel de l’Amuseum actualisé » a confié Mark Yokoyama, le cofondateur de l’association Les Fruits de Mer. « Cette deuxième saison nous a donné l’opportunité d’améliorer et de développer notre travail depuis l’année dernière et rendre l’expérience encore plus belle, plus engageante et plus interactive ».

L’ouverture de la saison 2017 de l’Amuseum Naturalis est un évènement gratuit, ouvert au public, Mardi 17 Janvier de 17h00 à 22h00. Le musée sera ouvert tous les mardis et les jeudis de la saison de 16h00 à 20h00, l’entrée sera toujours libre. Amuseum Naturalis est rendu possible grâce au soutien généreux de Delta Petroleum et de plus d’une douzaine d’entreprises et de donateurs particuliers qui sont devenus des Amis de l’Amuseum. Pour plus d’information, visitez amuseumnaturalis.com.

Nouveau Album “On Expedition” Capture l’Esprit Les Fruits de Mer

On Expedition with Les Fruits de Mer is available for free download.
On Expedition with Les Fruits de Mer est disponible en téléchargement gratuit.

Le son de l’excitation et de l’aventure prend vie dans le nouvel album On Expedition avec Les Fruits de Mer. Composé et enregistré par Marc AuMarc au cours de l’année écoulée sur St. Martin et ailleurs dans les Caraïbes, l’album de douze titres explore et déconstruit la chanson-thème emblématique de l’association Les Fruits de Mer à travers une variété de styles musicaux. Il est maintenant disponible pour le téléchargement gratuit et le streaming en ligne sur marcaumarc.com.

« Le concept d’une chanson-thème pour Les Fruits de Mer remonte à de nombreuses années et les premières notes de la mélodie ont été composées en 2012, bien que le thème lui-même n’ait été terminé que quelques années plus tard, » a raconté Mark Yokoyama, qui a composé le thème sous le nom de plume Marc AuMarc. « Une fois le thème original a été achevé, il a commencé à avoir sa vie propre, inspirant de nombreuses variations uniques. »

L’album commence avec le thème original Les Fruits de Mer présenté dans un arrangement orchestral, avant d’envoyer l’auditeur sur un voyage éclectique à travers l’électronique, le soft rock, la disco, le dub reggae et plus encore. Tandis que les lignes mélodiques du thème original forment la base de chaque piste, une diversité de styles garantit que l’album est constamment en mouvement, faisant écho à l’expérience d’être sur une expédition scientifique.

Some of On Expedition’s songs were recorded on expedition.
Certaines des chansons d’On Expedition ont été enregistrées en expédition.

« Vous pouvez reconnaître certaines de ces chansons des films documentaires sur la faune que nous produisons, » a expliqué Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Ces chansons ont été une partie intégrante de notre travail dans le film, et pour nous, le temps était venu de les présenter par leurs propres moyens. Leur énergie, leur esprit et leur diversité illustrent l’esprit Les Fruits de Mer. »

Bien que ce soit le premier album sorti sous le nom Marc AuMarc, Mark Yokoyama écrit et enregistre de la musique depuis plus de 25 ans dans une variété de genres, du country et du folk au rock indé et à la musique électronique.

L’album complet est disponible pour le téléchargement et le streaming de marcaumarc.com. L’album est gratuit. Les fans qui souhaitant faire une contribution sont encouragés à faire un don à l’association sans but lucratif Les Fruits de Mer pour soutenir leurs activités d’éducation sur la faune et leur musée gratuit d’histoire naturelle, l’Amuseum Naturalis.

Festival Des Oiseaux Migrateurs Gratuit Et Rempli d’Activités Ce Dimanche

Visitors can discover aquatic insects and other creatures at the Portable Pond Discovery Station. (Photo by Olivia Roudon)
Les festivaliers peuvent découvrir des insectes aquatiques et d’autres créatures à la station de découverte de ‘l’étang portable.’ (Photo par Olivia Roudon)
The Migratory Bird Festival will be held on Pond Island in the Great Salt Pond, a key habitat for many birds on St. Martin, including migratory species. (Photo by Mark Yokoyama)
Le Festival des Oiseaux Migrateurs aura lieu sur Pond Island dans le Great Salt Pond, un habitat essentiel pour de nombreux oiseaux sur St. Martin, y compris les espèces migratrices. (Photo par Mark Yokoyama)

Les gens de tous âges sont invités à profiter d’un merveilleux matin de la faune à la quatrième édition de l’annuel Migratory Bird Festival (Festival des Oiseaux Migrateurs) ce dimanche, avec une gamme complète d’activités fantastiques et des présentations sur la nature. L’événement se déroulera 9h à midi à l’University of St. Martin sur Pond Island à Philipsburg. Créé par l’association Les Fruits de Mer comme une célébration de ces oiseaux étonnants qui voyagent des milliers de kilomètres chaque année pour visiter St. Martin, le festival est gratuit et ouvert au public.

« L’histoire de la migration des oiseaux–les distances extraordinaires qu’ils volent, leur capacité à naviguer et la façon dont ils lient tout l’hémisphère avec leurs voyages–est une excellente porte d’entrée à l’expérience et la compréhension de beaucoup de l’histoire naturelle de St. Martin, » a expliqué Mark Yokoyama, co-fondateur de l’association Les Fruits de Mer. « Par exemple, lors de l’événement de dimanche, les gens peuvent faire l’observation des oiseaux avec les meilleurs experts sur l’île, mais ils vont aussi se rendre à explorer l’ensemble de l’écosystème des zones humides dont ces oiseaux dépendent, en faisant connaissance avec les créatures que les oiseaux mangent à la station de découverte de ‘l’étang portable.' »

Un éventail d’autres activités sur la faune de l’île attendent les festivaliers ce dimanche. Ils seront en mesure d’obtenir le coaching sur comment prendre de meilleures photos d’oiseaux et de la faune lors d’un atelier spécial avec un photographe de la nature. Ils peuvent découvrir le rôle des plantes et des arbres indigènes à la station de Club Gaïac, dédié à l’arbre Gaïac ou Lignum Vitae, et même emporter gratuitement des semis de ce bel arbre natif. Ils auront également la chance d’exprimer leur côté artistique avec de la fabrication des masques d’oiseaux et la coloration sous le thème la faune à la station des activités artistiques.

En plus des activités pratiques, une série de présentations multimédia sera offerte au public tout au long de l’événement, sur des sujets y compris les oiseaux migrateurs, le tourisme de l’observation des oiseaux sur St. Martin, les meilleurs spots pour l’observation des oiseaux sur l’île et l’histoire fascinante de la façon dont un tendance de la mode a conduit l’Aigrette neigeuse au bord de l’extinction–et la façon dont deux femmes ont lancé des éléments clés du mouvement de conservation tout en travaillant pour sauver l’Aigrette au début du 20e siècle.

« L’University of St. Martin est un excellent endroit pour voir des experts donnent ces présentations spéciales, » a commenté Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Chacun présentera des différents sujets, donc il y a quelque chose de nouveau à apprendre toute la matinée. De plus, être en mesure de s’asseoir pendant dix ou quinze minutes pendant que que quelqu’un raconte une histoire captivante sur la nature est une pause parfaite de l’action du festival. »

Les Fruits de Mer présenteront également une séquence de prévisualisation court du projet de film documentaire en cours de l’association sur le Great Salt Pond et son importance pour l’écologie, l’histoire, l’économie, la culture et l’identité de l’île. Les visiteurs seront invités à partager leurs propres pensées et souvenirs sur le Great Salt Pond.

Le Festival des Oiseaux Migrateurs fait partie de International Migratory Bird Day (IMBD, ou la journée internationale des oiseaux migrateurs), qui est célébrée avec des centaines d’événements tout au long de l’hémisphère occidental. Les dizaines de manifestations organisées dans les Caraïbes sont sous la coordination régionale de BirdsCaribbean. Le 2016 festival est presenté par Les Fruits de Mer et l’University of St. Martin. Il est rendu possible grâce au travail dévoué de nombreux bénévoles et est absolument gratuit grâce au soutien de sponsoring généreux de Yacht Club Port de Plaisance, Lagoonies Bistro and Bar, Hotel L’Esplanade, GEBE, Delta Petroleum, BZSE Attorneys at Law, Buccaneer Beach Bar, Aqua Mania Adventures et ACE. Pour plus d’informations, visitez http://www.lesfruitsdemer.com ou cherchez Les Fruits de Mer sur Facebook. Avec les domaines couverts pour toutes les activités, l’événement aura lieu beau temps ou mauvais temps.

Un eBook Gratuit Sorti pour le Festival des Oiseaux Migrateurs

pond-life-cover-web

En préparation pour le 2016 Migratory Bird Festival (Festival des Oiseaux Migrateurs), l’association Les Fruits de Mer a publié un livre électronique gratuit, Pond Life. Avec des photos vives et faits fascinants, le livre présente sept espèces d’oiseaux que l’on trouve sur les étangs de Saint-Martin. Pond Life est disponible en téléchargement gratuit sur le site de l’association.

« Les étangs de Saint-Martin sont peut-être les meilleurs endroits sur l’île pour observer les oiseaux et autre faune sauvage, en particulier au cœur de la saison de migration en début de l’automne, » a commenté Mark Yokoyama, l’auteur de Pond Life. « Quand nos espèces résidentes des zones humides sont rejoints par les migrants saisonniers, nos étangs sont incroyablement vivants avec un mélange d’oiseaux qui peuvent changer chaque jour. »

Les étangs sont idéales pour l’observation des oiseaux, car ils offrent une vue non obstruée, et plusieurs dizaines d’espèces vivent et fourragent là. Sur Saint-Martin, l’observation d’oiseaux est non seulement un passe-temps amusant, mais aussi un marché touristique potentiel. Une étude récente aux États-Unis a révélé que $17 milliards ont été dépensés chaque année en voyages pour l’observation d’oiseaux et de la faune. Saint-Martin est bien placé pour tirer parti de ce marché parce que ses meilleurs endroits pour l’observation des oiseaux–comme le Great Salt Pond, où le Festival des Oiseaux Migrateurs aura lieu–sont si facilement accessibles.

« La migration annuelle des oiseaux de l’Amérique du Nord dans les Caraïbes est l’une des histoires les plus incroyables et inspirantes sur la nature à Saint-Martin, et le livre électronique Pond Life est un excellent moyen d’apprendre à ce sujet, » a expliqué Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Le Festival des Oiseaux Migrateurs est un autre, et nous mettons sur pied un programme fantastique cette année. »

Le livre électronique Pond Life et les détails au sujet du Festival des Oiseaux Migrateurs de cette année sont disponibles à http://www.lesfruitsdemer.com. Le festival aura lieu de 9h à midi dimanche le 16 Octobre à l’University of St. Martin sur Pond Island à Philipsburg. Le festival, maintenant dans sa quatrième année, est gratuite pour le public et tous sont invités.

Aidez la Réouverture et l’Amélioration de l’Amuseum Naturalis

Local businesses can help support school visits to the museum by becoming Friends of the Amuseum.
Les entreprises locales peuvent aider soutenir les visites scolaires au musée en devenant des Amis de l’Amuseum.

Amuseum Naturalis, le seul musée d’histoire naturelle de Saint-Martin, a de grands projets pour la saison 2016-17. Des expositions nouveaux et améliorés sont dans les œuvres pour le musée éphémère gratuit, ainsi que les heures élargies et des visites scolaires. La communauté locale contribue à rendre tout cela possible en participant au programme Amis de l’Amuseum.

« Lorsque nous avons eu l’occasion inattendue et incroyable pour créer le musée l’année dernière, nous avons eu un très court délai pour mettre sur pied un espace célébrant la nature de Saint-Martin qui était fascinant et amusant, » a commenté Mark Yokoyama, conservateur de l’Amuseum. « Nous étions initialement ouvert seulement pour les Mardis de Grand Case, et nous avons ajouté au musée chaque semaine. À la fin de la saison, il était tellement plus que nous avions imaginé. Cette année, avec le soutien de la communauté et plus de temps, nous sommes ravis de passer le musée au niveau supérieur. »

« L’espace pour Amuseum Naturalis a été offert par Delta Petroleum, et tout le travail de création et le personnel du musée se fait par des bénévoles, » explique Jenn Yerkes, la Présidente de Les Fruits de Mer, l’association à but non lucratif qui a développé Amuseum Naturalis. « Cela nous a permis de faire des choses étonnantes sur un très petit budget et de garder l’entrée gratuite pour tout le monde. Pendant que nous travaillons à améliorer et à rouvrir pour cette année, les entreprises locales peuvent aider en devenant Amis de l’Amuseum. »

Dans le programme Amis de l’Amuseum, les entreprises ou les individus peuvent faire un don de 100€ à l’Amuseum Naturalis et recevoir la reconnaissance publique de leur support. Les fonds seront utilisés vers l’amélioration des panneaux d’interprétation et des expositions, ainsi que vers des coûts continus de fonctionnement du musée. Tous ceux qui sont intéressés à devenir des Amis de l’Amuseum sont encouragés à contacter Les Fruits de Mer à info@lesfruitsdemer.org.

Pour la saison à venir, l’association Les Fruits de Mer envisage d’ouvrir le musée pour les heures régulières du soir au public et sur rendez-vous au cours de la journée pour les groupes scolaires, les groupes de jeunesse et d’autres. Les expositions sur des sujets tels que les grottes de chauve-souris de Saint-Martin, des créatures d’eau douce et des espèces qu’on ne trouve que sur Saint-Martin seront élargis, et ils seront rejoints par de nouvelles expositions racontant une variété d’histoires. Même avec toutes les mises à jour, l’entrée au musée restera gratuit.

Amuseum Naturalis est un musée éphémère, public et gratuit, de l’histoire naturelle de St. Martin et des Caraïbes, créé par Les Fruits de Mer et rendu possible par le sponsoring généreux de Delta Petroleum. Amuseum Naturalis est prévu de rouvrir pour la saison en Novembre ici 2016. Amuseum Naturalis est situé à 96 Boulevard de Grand Case à Grand Case. Veuillez visiter http://amuseumnaturalis.com pour les dernières informations sur les expositions et les événements spéciaux.

Amuseum Naturalis, the free museum that welcomed hundreds of visitors each week last season, is currently funding upgrades for a fall reopening.
Amuseum Naturalis, le musée gratuit qui a accueilli des centaines de visiteurs chaque semaine la saison dernière, finance actuellement des mises à niveau pour une réouverture à l’automne.

Aidez À Apporter Le Programme D’Education Sur Les Oiseaux Locaux À La Caraïbe Française

BSC-LogoFR-borderless

L’association à but non lucratif Les Fruits de Mer est à la recherche de l’aide pour faire disponible en français le nouveau curriculum pédagogique scientifique le plus excitante de la Caraïbe. Leur objectif est de tirer parti de la puissance de crowdsourcing pour compléter la traduction du programme Détective des Oiseaux de la Caraïbe d’anglais en français. Toute personne intéressée à se joindre à l’effort est encouragée à contacter l’association.

Détective des Oiseaux de la Caraïbe est une série de leçons et d’activités amusantes qui utilise les oiseaux pour enseigner aux jeunes à propos de la nature et de la science. Sur la base d’un programme international très réussi, Détective des Oiseaux de la Caraïbe a été spécialement adapté pour la région–les enfants apprennent sur les oiseaux et les habitats qu’ils peuvent voir autour d’eux, un changement rafraîchissant par rapport aux matériaux éducatifs créés pour l’Europe ou l’Amérique du Nord. Conçu pour les étudiants 9-13 ans, le programme Détective des Oiseaux de la Caraïbe comprend des leçons, des activités et des jeux éducatifs qui peuvent être faites dans la salle de classe et à l’extérieur.

« La mission de notre association est de promouvoir l’éducation sur la faune, de sorte que l’opportunité de prendre un programme éducatif sur des oiseaux conçu pour les Caraïbes et le rendre plus largement accessible dans la région est un choix naturel, » a expliqué Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer . « C’est aussi une opportunité de nous connecter avec des bénévoles au niveau local qui veulent faire partie de quelque chose de positif. Vivre sur une île multilingue et diversifié nous avons l’occasion, et peut-être une obligation, d’entamer les projets régionalement importants comme celui-ci. »

Les Fruits de Mer dirige la traduction des matériaux Détective des Oiseaux de la Caraïbe d’anglais en français afin qu’ils puissent être utilisés dans la Caraïbe française. Une fois terminé, Les Fruits de Mer et d’autres organisations sur les îles francophones effectueront des ateliers de formation pour les enseignants et les animateurs de jeunesse. Les kits de matériaux Détective des Oiseaux de la Caraïbe seront également à la disposition des enseignants qui souhaitent utiliser le programme.

Pour participer au projet de traduction, envoyez un e-mail à info@lesfruitsdemer.org ou utilisez le formulaire de contact sur lesfruitsdemer.com. L’association cherche des bénévoles qui peuvent traduire une partie du texte d’anglais en français et qui peuvent revoir la traduction française. Les enseignants sont particulièrement encouragés à participer à cet effort, et les connaissances sur les oiseaux ne sont pas requises pour ceux qui veulent aider à traduire.

Tous les enseignants, les leaders de groupes de jeunes ou d’autres éducateurs qui sont intéressés aux ateliers de formation gratuit à venir pour apprendre le programme sont également encouragés à contacter Les Fruits de Mer. L’International Détective des Oiseaux a été développé par le Cornell Lab of Ornithology et adapté pour les Caraïbes par BirdsCaribbean. Les matériaux Détective des Oiseaux de la Caraïbe sont actuellement disponibles en anglais et en espagnol.

Voyez, Votez et Profitez lors du l’Inauguration de l’Exposition Photos du Patrimoine

The winning photo captures The Spirit of St. Martin with a vibrant portrait brimming with unique local personality. (Photo by Bianca Schladt)
La photo gagnante a capturé L’Esprit de St. Martin avec un portrait vivant plein de personnalité locale unique. (Photo par Bianca Schladt)

Les résidents et les visiteurs sont invités à célébrer le patrimoine de l’île et l’art de photographes de tous âges au 2016 Heritage Photo Exhibition (2016 Exposition Photos du Patrimoine). L’Exposition presentera une grande variété des perspectives sur le patrimoine de St. Martin au cours de l’ouverture, qui est gratuite et ouverte au public, à l’Amuseum Naturalis de 18 à 22h Vendredi le 24 Juin. L’Exposition mettra en vedette des images de chaque participante du 2016 Heritage Photo Contest, qui a été créé par l’association Les Fruits de Mer comme un moyen annuel de mettre en valeur le patrimoine et les photographes locaux, et aussi pour inspirer conversation publique autour du patrimoine de l’île.

Plus de 140 participations étaient reçues pour le thème du concours de cette année, L’Esprit de St. Martin. « Tout le monde sait que St. Martin a un esprit unique, que vous soyez un résident permanent ou que vous visitiez pour la première fois, » a déclaré Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Lorsque nous avons choisi L’Esprit de St. Martin comme thème pour 2016, nous espérions voir une gamme large et créative de l’interprétation, et nous l’avons vu! C’est vraiment inspirant–chaque participation montre une perspective différente sur ce qui rend cet endroit si spécial. De plus, l’Exposition est une belle occasion de profiter de l’art créé ici sur l’île. »

The rich past and present tradition of the Marigot market inspired Luna Valenti, winner of the youth competition. (Photo by Luna Valenti)
La riche tradition du marché de Marigot, du passé et du présent, a inspirée Luna Valenti, la gagnante de la compétition des jeunes. (Photo par Luna Valenti)

L’Exposition y compris la photo gagnante du premier prix de la compétition globale, par Bianca Schladt, et celle du premier prix de la compétition des jeunes, par Luna Valenti. En plus, au moins une photo par chaque participant du concours sera presentée, pour que ceux qui assistent à l’ouverture puissent voter pour leur choix pour un prix restant, l’Erika Cannegieter-Smith People’s Choice Award (Prix Sélection du Public Erika Cannegieter-Smith). Ce prix honore la fondatrice de Be the Change SXM. Une cérémonie de remise des prix se déroulera à 21 heures. Les prix dans les trois catégories comprendront non seulement l’argent mais aussi un livre sur la faune sauvage, un t-shirt, et un certificat-cadeau à Lagoonies Bistro & Bar.

Pour tous ceux qui ne peuvent pas assister à l’inauguration, l’Exposition sera également ouverte pour le public 16-20h Dimanche le 26 Juin et Jeudi le 30 Juin, les derniers jours ouverts au public prévu pour Amuseum Naturalis, le musée éphémère de l’histoire naturelle des Caraïbes.

Amuseum Naturalis est situé à 96 Boulevard de Grand Case à Grand Case. La galerie du concours est en ligne à http://www.lesfruitsdemer.com/category/spirit-of-st-martin/.

Le Festival des Animaux Endémiques Met en Lumière la Nature Locale au Zoo

The Festival’s Bird Observation Station highlighted the importance of the Great Salt Pond. (Photo by Maël Renault)
La Station d’Observation des Oiseaux du Festival a souligné l’importance de la Great Salt Pond. (Photo: Maël Renault)

La faune locale a été sur le devant de la scène au St. Maarten Zoo dimanche matin, et plus de 400 personnes sont venues pour la voir et en apprendre d’avantage. L’occasion était le troisième Endemic Animal Festival (Festival des Animaux Endémiques), un événement annuel de découverte de la faune créée par l’association Les Fruits de Mer pour célébrer les animaux uniques qui ne se trouvent que sur notre île ou dans notre région.

« Nous avons été ravis du taux de participation, et la réponse positive des participants! » a déclaré Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Cet événement est particulièrement important pour nous, car c’est au sujet de la faune qui fait de cette île si spéciale et unique. »

La Station de Découverte des Animaux Endémiques du Festival a présenté vivants des reptiles, des insectes et des crustacés qui se trouvent seulement sur St. Martin ou seulement dans les Caraïbes, avec des panneaux expliquant les origines et l’importance de ces espèces particulières. Des experts sur la faune locale étaient sur place pour partager des faits fascinants et de répondre aux questions. A la station, les participants ont pris une liste de plus de 20 espèces locales qui peuvent être vus à l’état sauvage sur le terrain de zoo, et sont partis sur une promenade autoguidée de la faune indigène: une série de dix panneaux permanents créés et installés en Mars qui raconte l’histoire de la faune indigène de St. Martin, en mettant l’accent sur les espèces qui vivent au zoo naturellement.

The Endemic Animal Discovery Station featured ten species unique to our region. (Photo by Agnès Etchegoyen)
La Station de Découverte des Animaux Endémiques a mis en vedette dix espèces uniques à notre région. (Photo: Agnès Etchegoyen)

A la Station d’Activités Artistiques, les jeunes–et les jeunes de coeur–ont fabriqué des couronnes colorées sur le thème de la faune endémique. 200 livres d’activités sur les animaux natives ont également été distribués à l’événement. Les designs pour les couronnes et les livres d’activités sont disponibles en téléchargement gratuit sur le site web Les Fruits de Mer afin qu’ils puissent être utilisés par les enseignants et les parents. Des sacs à provisions en toile réutilisables ont été offerts aussi.

Une Station d’Observation des Oiseaux a été mis en place sur la Great Salt Pond où les participants ont appris à utiliser des scopes spéciales et des jumelles pour repérer les Mouettes Atricilles, Frégates Superbes, un Balbuzard Pêcheur et de nombreuses autres espèces qui dépendent des habitats de l’étang et des zones humides. La station a été mené par Binky van Es, un guide professionnel d’observation des oiseaux et un membre du conseil de la Nature Foundation. La Great Salt Pond est internationalement désigné comme une Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux (ZICO).

Kids and adults got into the carnival spirit, creating colorful endemic animal crowns. (Photo by Agnès Etchegoyen)
Les enfants et les adultes se sont mis dans l’esprit du carnaval, créant des couronnes colorées d’animaux endémiques. (Photo: Agnès Etchegoyen)

Les festivaliers ont aussi apprécié visiter le zoo lui-même, qui a été transformé par les rénovations récentes. En plus des nouveaux panneaux des animaux indigènes, des plantations sont en cours pour développer les terrains de zoo comme un jardin botanique. D’autres rénovations incluent des nouvelles tables de pique-nique et des pavillions d’ombre, tout peint aux couleurs vives, le zoo d’animaux à caresser relancé, et un nouveau Monkey Bar qui sera officiellement rouvrir le 1er mai.

Le Festival, y compris le droit d’entrée au zoo, était totalement gratuit. L’événement a été entièrement gérée par des bénévoles et financé par le généreux soutien des sponsors de 2016: Buccaneer Beach Bar, Calmos Cafe, Delta Petroleum, Hôtel L’Esplanade, Lagoonies Bar & Bistro, Loterie Farm et Tri-Sport. Des photos de l’événement, l’eBook gratuit complémentaire au Festival Eye on Endemics: Caribbean Originals, et des téléchargements gratuits de livres d’activités et de l’artisanat de la couronne peuvent être trouvés à www.lesfruitsdemer.com.

Le Festival des Animaux Endémiques Offre l’Entrée Gratuite au Zoo ce Dimanche

The St. Maarten Zoo now features ten panels about native wildlife designed by Les Fruits de Mer.
Le St. Maarten Zoo compte maintenant de dix panneaux sur la faune indigène conçues par Les Fruits de Mer.

Les résidents et les visiteurs de l’île sont invités à profiter de l’esprit de « seulement à St. Martin » ce dimanche à la troisième édition de l’Endemic Animal Festival (Festival des Animaux Endémiques). Cet événement de découverte de la faune gratuit, créée par l’association Les Fruits de Mer, célèbre les animaux qui ne se trouvent que sur cette île ou dans cette région. Le 2016 Festival se déroulera 9h à midi le 24 Avril au St. Maarten Zoo dans Madame Estate.

L’événement offre une gamme complète d’activités conçues pour les enfants, les familles et les personnes de tous âges, y compris une promenade de faune endémique avec une checklist des animaux, des livres d’activités sur les animaux indigènes, et une variété d’activités artistiques sur le thème de la faune endémique.

Les festivaliers peuvent obtenir un regard de près à la faune indigène de St. Martin à la Station de Découverte des Animaux Endémiques, où les experts seront sur place pour parler des animaux endémiques exposées en live et répondre aux questions. Une Station d’Observation des Oiseaux avec un guide professionnel sera mis en place sur la Great Salt Pond à côté du zoo, où les participants peuvent apprendre à utiliser une variété de télescopes d’observation et de jumelles pour repérer les oiseaux indigènes et d’autres faune des zones humides. Lors de l’atelier à la Station de l’Art, les enfants pourront profiter de la création de leurs propres couronnes des animaux endémiques, pour devenir des rois et des reines du Festival.

Fun native animal activity books will be given away free at Sunday's Endemic Animal Festival.
Des livres d’activités sur les animaux indigènes seront offerts gratuitement au Festival des Animaux Endémiques ce dimanche.

Le droit d’entrée au zoo sera gratuit pour tous les âges pendant l’événement, et le public est invité à voir ce qui est nouveau, y compris une installation de dix panneaux racontant l’histoire d’animaux indigènes de St. Martin. « L’histoire de nos animaux indigènes, en particulier ceux qui ne peuvent être vus que sur St. Martin, est l’une des choses les plus fascinantes que nous pouvons partager sur notre patrimoine naturel, » explique Mark Yokoyama, co-fondateur de l’association Les Fruits de Mer. « C’englobe certains des concepts les plus importants de la biologie, mais c’est également très spécifique à cette seule petite île où les gens et la nature vivent ensemble. »

Bien que l’édition de cette année est le troisième Endemic Animal Festival sur St. Martin, c’est le premier organisé au St. Maarten Zoo. Avec de nouveaux panneaux sur des animaux endémiques et une variété de nouvelles plantes et arbres indigènes, le zoo développe son potentiel en tant que jardin botanique et un espace pour observer les animaux indigènes. Ce dimanche mettra également en vedette le lancement du petit zoo d’animaux à caresser entièrement rénové, et un aperçu du nouveau Monkey Bar, qui proposera un mini-menu spécial de panini savoureux, barbecue, salades, des snacks et des boissons au Festival.

« N’oubliez pas votre appareil-photo, » conseille Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « En plus de toutes les activités gratuites et divertissantes du Festival, nous annoncerons également le thème du Concours de Photos de Patrimoine de cette année. Vous pouvez même commencer à travailler sur vos participations à l’événement! »

Our local Ground Lizard, a subspecies found only on St. Martin, is showcased in the St. Maarten Zoo’s native animal signage.
Notre Ameive de Plée local, une sous-espèce trouvée seulement sur St. Martin, est présenté dans les panneaux sur la faune indigène au St. Maarten Zoo.

La troisième annuel Endemic Animal Festival se déroulera 9h-12h dimanche le 24 Avril au St. Maarten Zoo sur Arch Road dans Madame Estate. L’événement est ouvert au public et entièrement gratuit, grâce au généreux soutien des 2016 sponsors: Buccaneer Beach Bar, Calmos Cafe, Delta Petroleum, Hotel L’Esplanade, Lagoonies Bistro and Bar, Loterie Farm et Tri-Sport. Pour plus d’informations, visitez: http://www.lesfruitsdemer.com ou trouvez Les Fruits de Mer sur Facebook.

Un eBook Gratuit sur la Faune Sorti pour le Festival des Animaux Endémiques

Eye-on-Endemics

En préparation pour le 2016 Endemic Animal Festival (Festival des Animaux Endémiques), Les Fruits de Mer a publié un livre électronique gratuit, Eye on Endemics: Caribbean Originals, avec des photos en couleur et des infos fascinantes sur certains des captivantes lézards, oiseaux et insectes endémiques trouvés sur l’île. Le livre est disponible en téléchargement gratuit sur le site Web de l’association, http://www.lesfruitsdemer.com. Le Festival se déroulera Dimanche le 24 Avril de 9h à midi à St. Maarten Zoo dans Madame Estate, St. Maarten.

L’eBook gratuit est un livre complémentaires à la troisième édition annuelle du Endemic Animal Festival de l’association, et a été conçu pour être téléchargé non seulement sur les ordinateurs et les ordinateurs portables, mais aussi sur les smartphones et tablets pour identifier des espèces endémiques en déplacement, explique Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. “Le Festival est une occasion de découvrir de près les animaux qui sont uniques à notre île et à la région, tandis que le eBook donne aux gens un regard plus en profondeur sur certaines espèces endémiques spécifiques. On peut l’utiliser comme un outil mobile–il vous indique même où repérer les différentes espèces que nous avons mis en lumière.”

Beaucoup de ces espèces seront en vedette au Endemic Animal Festival de cette année, qui comprendra une station de découverte des animaux endémiques, des livres d’activités sur les animaux indigènes, des promenades guidées de la faune, et des activités artistiques liées aux animaux endémiques. Cette année, le Festival aura lieu au St. Maarten Zoo pour présenter la nouvelle série de panneaux d’animaux indigènes créées par Les Fruits de Mer, financés par SXM DOET et Be the Change SXM, et installés par une équipe de bénévoles de SXM DOET, St. Maarten Zoo et Les Fruits de Mer.

« Le 2016 Festival est la façon idéale de lancer officiellement ce projet pour intégrer l’histoire du patrimoine naturel de St. Martin dans le paysage du zoo, » dit Mark Yokoyama, co-fondateur de l’association. « Nous aimerions inviter tout le monde de venir pour profiter du zoo, voir les nouveaux panneaux, et passer un bon moment au Festival! »

Le Festival du 24 Avril est gratuit et ouvert au public, et est rendu possible grâce à la générosité des sponsors de l’événement Buccaneer Beach Bar, Calmos Café, Delta Petroleum, Hôtel L’Esplanade, Lagoonies Bistro and Bar, Loterie Farm et Tri-Sport. Pour plus d’informations sur l’événement, ou pour télécharger l’eBook gratuit Eye on Endemics: Caribbean Originals, visitez http://www.lesfruitsdemer.com ou trouvez Les Fruits de Mer sur Facebook.

L’Association Les Fruits de Mer Lance “Rhum Biologique”

DSC_0074

Il a commencé par une découverte fortuite et une bizarrerie de la recherche biologique des Caraïbes. Pendant le développement de leur gratuit musée éphémère d’histoire naturelle, Amuseum Naturalis, des membres de l’association Les Fruits de Mer ont trouvé une cache de spécimens biologiques antiques dans le grenier de l’immeuble–et un produit est né: Rhum Biologique.

« Le rhum fort était le fluide de choix pour les premiers naturalistes pour préserver leurs spécimens de plantes et d’animaux, avant que l’alcool à friction et le formaldéhyde soient facilement disponibles dans les Caraïbes, » a expliqué Mark Yokoyama, le co-conservateur du musée. « Nous nous sommes rendu compte que ces spécimens avaient plus de 100 ans, donc le rhum aussi. Peu importe ce qui est en suspension, on ne rate pas l’occaision de déguster un rhum si vieux. »

L’équipe d’Amuseum a trouvé le rhum centenaire, infusé des spécimens, étonnamment agréable au goût, et il est rapidement devenu l’inspiration pour Amuseum Naturalis Rhum Biologique. L’équipe a immédiatement commencé à utiliser des rhums blancs a haut degré pour préserver leurs propres spécimens exposés au musée, qui ont servi un double objectif que des arômes à l’essai pour Rhum Biologique.

DSC_0056

« Les rhums aromatisés sont une tradition culturelle des Caraïbes, et nous sommes ravis de l’infuser littéralement que avec une touche d’histoire naturelle, » a déclaré Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Il a fallu un peu d’expérimentation pour trouver les meilleurs profils de saveur et d’arôme, mais ce que nous avons développé est à la fois délicieux et capture l’esprit de St. Martin. On peut vraiment goûter le patrimoine naturel! »

Amuseum Naturalis Rhum Biologique est infusé par un processus artisanal de petits lots, et est actuellement disponible en trois saveurs: Arthropoda, Reptilia et Poecilia. Les trois recettes sont à base des espèces d’animaux envahissantes–la récolte pour la production est non seulement durable, mais aussi bénéficie des espèces indigènes. Reptilia est principalement aromatisé avec l’Iguane vert, et Poecilia est à base de Guppy. Arthropoda infuse un mélange exclusif de onze insectes et araignées.

La soirée de lancement officiel de Rhum Biologique est ouvert au public et se déroulera à l’Amuseum Naturalis mardi le 5 Avril de 18h-22h. Plus d’informations à http://rhumbiologique.com.

DSC_0004

L’Exposition de l’Amuseum Naturalis sur les Femmes et les Personnes de Couleur Ouvrira Mardi le 9 Février

This duck species was named by 19th century Jamaican naturalist Richard Hill.
Cette espèce de canard a été nommé par le naturaliste métis Jamaïcain Richard Hill du 19ème siècle.

Les résidents et touristes de tous âges sont invités à l’inauguration gratuite de l’exposition Les Femmes, les Personnes de Couleur, et l’Étude d’Histoire Naturelle dans les Caraïbes, 18h-22h Mardi le 9 Février, à l’Amuseum Naturalis à Grand Case.

L’exposition est une série spéciale à l’Amuseum Naturalis, créée pour mettre en lumière des femmes et des personnes de couleur qui ont contribué à l’etude de l’histoire naturelle dans les Caraïbes, à partir des années 1600 jusqu’au début des années 1900. L’exposition anime leurs découvertes, explorations et histoires avec des vives biographies et des reproductions de belles illustrations historiques zoologiques et botaniques, des gravures, des portraits et des cartes.

Zoological images like this hummingbird, named by 19th century mixed-race naturalist Richard Hill, will be on display at the exhibit.
Des images zoologiques comme ce colibri, nommés par le naturaliste métis Richard Hill du 19ème siècle, seront exposées à l’exposition.

« Les contributions historiques des femmes et des personnes de couleur pour la science ont souvent été cachées, réprimées, ou tout simplement ne sont pas aussi connues que celles de leurs contemporains masculins blancs, et cela est aussi vrai dans les Caraïbes comme dans le reste du monde, » explique Jenn Yerkes, co-conservateur de l’Amuseum Naturalis et Présidente de l’association Les Fruits de Mer. «Nous voulions créer une opportunité pour les gens à découvrir les histoires fascinantes de ces femmes et hommes incroyables qui ont contribué à construire le patrimoine scientifique des Caraïbes. »

L’exposition publique et gratuite lancera Mardi soir avec le premier volume de la série, qui comprendra les personnalités captivantes telles que la naturaliste et artiste scientifique Maria Sibylla Merian (1647-1717), connue pour son expédition au Suriname pour documenter les insectes, reptiles, oiseaux et plantes des Caraïbes; Graman Quassi (ca. 1690-ca. 1780), un guérisseur et botaniste renommé Surinamien d’origine Africaine; Richard Hill (1795-1872), un visionnaire naturaliste et anti-esclavagiste métis de la Jamaïque; et Felipe Poey (1799-1891), un zoologiste Cubain connu pour son étude pionnière de la vie marine des Caraïbes. Les volumes à venir seront ajoutés tout au long de la course de l’exposition, il y aura donc de nouveaux ajouts pour les visiteurs de profiter de chaque semaine. L’exposition coïncide avec le Mois de l’Histoire des Noirs et sera ouverte à travers la Journée Internationale de la Femme, le 8 Mars, 2016.

The exhibit's launch will include the 19th century mixed-race Jamaican naturalist and abolitionist Richard Hill.
L’inauguaration de l’exposition comprendra le naturaliste et abolitionniste métis Jamaïcain Richard Hill du 19ème siècle.

Les Femmes, les Personnes de Couleur, et l’Étude d’Histoire Naturelle dans les Caraïbes sera exposée dans la salle des expositions spéciales de l’Amuseum Naturalis, le musée éphémère gratuit d’histoire naturelle de l’association Les Fruits de Mer situé à 96 Boulevard de Grand Case. Amuseum Naturalis est ouvert au public tous les Mardis pendant la foire de rue Mardis de Grand Case, et est sponsorisé par Delta Petroleum.

L’Association Les Fruits de Mer Ouvre un Musée Gratuit d’Histoire Naturelle à Grand Case

Les Fruits de Mer's free natural history museum will be open 6-10pm every Mardi de Grand Case. Visitors can see new additions to Les Fruits de Mer's free natural history museum every week. (Photo: Maël Renault)
Le musée gratuit d’histoire naturelle de l’association Les Fruits de Mer sera ouverte 18-22h tous les Mardi de Grand Case. Les visiteurs peuvent voir les nouveaux ajouts au musée gratuit d’histoire naturelle de l’association Les Fruits de Mer chaque semaine. (Photo: Maël Renault)

Des centaines de résidents de l’île et visiteurs ont afflué vers 96 Boulevard de Grand Case Mardi soir au cours du premier Mardi de Grand Case, pour l’inauguration de l’Amuseum Naturalis. Amuseum Naturalis est un musée éphémère gratuit et public qui met en vedette l’histoire naturelle de St. Martin et des Caraïbes, créé par Les Fruits de Mer. Les habitants et les touristes de tous âges sont invités à découvrir des étalages captivante d’histoire naturelle, des curiosités biologiques, des phénomènes de la nature, des expositions de la faune vivants, des spécimens spectaculaires, un théâtre qui présente des films sur la faune, et plus, tout au long de la haute saison 2016 dans cet espace d’exposition unique en son genre.

Christian Papaliolios, Président et Directeur Général de Delta Petroleum, le sponsor de l’Amuseum Naturalis, a officiellement ouvert le musée avec une cérémonie d’inauguration à 18h Mardi, accompagné par l’organisatrice des Mardis de Grand Case Chantal Vernusse, et les dirigeants et bénévoles de l’association Les Fruits de Mer. L’espace pour le musée temporaire a été donné à l’association Les Fruits de Mer pour la haute saison 2016 par Papaliolios et Delta Petroleum.

President and General Director of Delta Petroleum Christian Papaliolios cut the ribbon to officially open Amuseum Naturalis. (Photo: Maël Renault)
Président et Directeur Général de Delta Petroleum Christian Papaliolios a coupé le ruban pour ouvrir officiellement Amuseum Naturalis. (Photo: Maël Renault)

« Nous sommes absolument ravis d’avoir eu l’occasion d’animer l’Amuseum Naturalis, et de voir tout le monde en profiter, » a déclaré Mark Yokoyama, co-fondateur de l’association Les Fruits de Mer et co-conservateur de l’Amuseum. « Il n’aurait pas été possible sans le travail acharné de nos formidables bénévoles, qui se sont réunis pour aider à créer ce lieu incroyable, à construire et peindre des tables et des bancs, et à mettre en place ces expositions incroyables, » a ajouté Jenn Yerkes, l’autre co-conservatrice de l’Amuseum et Présidente de l’association Les Fruits de Mer.

Presentées maintenant à l’Amuseum Naturalis sont des expositions sur les chauves-souris de St. Martin, l’arbre Gaïac indigène menacée, les insectes qui aident à garder l’île propre, et « La Vie de ‘Gut’: Les Écosystèmes Fascinantes d’Eau Douce de St. Martin. » La salle des expositions spéciales de l’Amuseum propose actuellement un exposition exclusif d’impressionants photographes et textes originaux du reportage photo L’Ombre d’une Sécheresse par le photographe de la nature Yokoyama, mettant en évidence les effets de la sécheresse sur les principaux zones humides de St. Martin. Également à l’affiche est la première installation de « Femmes, Personnes de Couleur, et la Réalisation de l’Histoire Naturelle dans les Caraïbes, » une série unique qui révèle et célèbre les souvent cachés, supprimés, ou pas largement connus contributions historiques des femmes et des personnes de couleur à l’étude de la flore et la faune des Caraïbes.

« Nous espérons que tout le monde va y passer chaque Mardi pendant les Mardis de Grand Case pour voir ce qui se passe à l’Amuseum, » a dit Yerkes. « Nous aurons de nouvelles merveilles chaque semaine! »

This crayfish, the apex predator of his ecosystem, is featured in the Amuseum Naturalis exhibit on St. Martin's freshwater habitats. (Photo: Mark Yokoyama)
Cette écrevisse, le grand prédateur de son écosystème, est en vedette dans l’exposition de l’Amuseum Naturalis sur les habitats d’eau douce de St. Martin. (Photo: Mark Yokoyama)

Des Foules Records Ont Profité d’un Événement Birds & Bugs Bourré d’Activités

Des participants de tous âges se sont réunis pour une des visites guidées dans la forêt de l'événement.
Des participants de tous âges se sont réunis pour une des visites guidées dans la forêt de l’événement.

Plus de 400 personnes ont assisté au deuxième événement Birds & Bugs (Oiseaux & Insectes) Dimanche à Loterie Farm, pour en apprendre davantage sur les oiseaux et les invertébrés vivant dans la forêt de feuillus tropicaux de Saint-Martin. Les activités comprenaient l’interaction avec des insectes vivants, les visites guidées d’observation des oiseaux, et la création des « insectes » des matériaux naturels. Birds & Bugs 2015 a été présenté par Les Fruits de Mer en association avec Environmental Protection in the Caribbean (EPIC, la Protection de l’Environnement dans les Caraïbes) et Loterie Farm.

« La participation a été fantastique–la plus forte des tous nos événements jusqu’ici, et peut-être le plus grand événement de l’éducation de la faune dans l’histoire de l’île, » a dit Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Nos experts et bénévoles incroyables ont travaillé dur pour faire de cet événement un véritable succès pour tout le monde! »

La Station de Découverte des Insectes était une attraction occupé, avec un Coin des Chenilles et un éventail fascinant d’insectes et araignées vivants, de phasmes et coléoptères à une guêpe pepsis et une mygale. Il y avait même une araignée Araignée Selenops du Banc d’Anguilla, qui se trouve uniquement sur Saint-Martin. La station a également compris une zone où les spectateurs ont pu essayer l’identification d’une variété d’espèces à l’aide des guides, des loupes et un microscope. De nombreux invités sont venus à l’événement avec des questions sur les chenilles qui sont actuellement particulièrement abondantes sur les arbres Flamboyants.

Les visiteurs ont examiné de nombreux types de chenilles colorés à la Station de Découverte des Insectes.
Les visiteurs ont examiné de nombreux types de chenilles colorés à la Station de Découverte des Insectes.

La station des activités artistiques était bourdonnante avec les enfants et les adultes qui se sont amusés à créer d’étranges nouvelles formes des insectes avec des matériaux naturels à l’atelier Build-A-Bug (construire un insecte). Ces bestioles comiques ont été construites dans toutes les formes et tailles et ont pu être réalisés dans des clips ou des aimants de réfrigérateur à emporter à la maison.

Les enfants et adultes ont créé des insectes extraordinaires avec les matières naturelles à l'atelier "Build-A-Bug" de l'événement.
Les enfants et adultes ont créé des insectes extraordinaires avec les matières naturelles à l’atelier « Build-A-Bug » de l’événement.

Des centaines de participants ont profité des visites guidées dans la forêt avec Binkie van Es, un guide professionnel d’observation des oiseaux et expert en oiseaux locaux, où ils ont eu également une chance unique d’en apprendre davantage sur le baguage des oiseaux de la Présidente Natalia Collier et le Biologiste Principal Adam Brown d’EPIC. EPIC a fait le baguage des oiseaux à Loterie Farm pour la recherche depuis 15 ans. Bien que le temps pluvieux n’était pas idéal pour observer les oiseaux, les visiteurs ont eu l’occasion de visiter avec les chercheurs d’oiseaux et en apprendre sur la forêt de feuillus tropicaux, un habitat rare et important qui ne couvre qu’une petite partie de l’île.

À la station pédagogique sur les oiseaux de Laura Bijnsdorp, l’Éducateur en Environnement d’EPIC, 100 enfants ont joué un jeu d’observation des oiseaux « Bird Bingo » pour les prix. Club Gaïac, le projet de replantation d’arbres indigènes de l’association Les Fruits de Mer, a introduit une nouvelle expérience de crowdsourcing avec la distribution de dizaines de kits de graines gratuits avec des instructions pour tester à la maison des différentes méthodes de préparation des graines, pour augmenter le taux de germination.

Le jeu d'observation des oiseaux "Bird Bingo" à la station pédagogique sur les oiseaux d'EPIC était très populaire auprès des enfants.
Le jeu d’observation des oiseaux « Bird Bingo » à la station pédagogique sur les oiseaux d’EPIC était très populaire auprès des enfants.

Le prochain projet publique de l’association Les Fruits Mer sera une série de présentations gratuites et divertissantes sur la faune sauvage, qui se dérouleront aux Mardis de Grand Case, chaque Mardi soir à Grand Case à partir du 12 Janvier.

Birds & Bugs 2015 a été une co-production de l’association Les Fruits de Mer, EPIC, et Loterie Farm. L’événement a été rendu possible grâce aux sponsors: Buccaneer Beach Bar, Delta Petroleum, Hotel L’Esplanade, Island Mattress, St. Martin Voyages et Tri-Sport. Pour plus d’information sur Les Fruits de Mer, visitez www.lesfruitsdemer.com ou passez par leur stand aux Mardis de Grand Case.

Une équipe des experts de la faune et des bénévoles d'EPIC et Les Fruits de Mer a realisé Birds & Bugs.
Une équipe des experts de la faune et des bénévoles d’EPIC et Les Fruits de Mer a realisé Birds & Bugs.

Êtes-vous une superstar d’identification des insectes?

Êtes-vous une superstar d’identification des insectes? Testez vos compétences de microscope avec l’activité « Que suis-je? » ou tentez votre chance à l’identification des insectes avec des spécimens que nous avons. Vous avez déjà quelque chose que vous a perplexé? Apportez vos bestioles ou des photos et nous ferons de notre mieux pour vous dire ce qu’ils sont. Tout à Birds & Bugs, Dimanche le 6 Décembre de 9h à midi à Loterie Farm. Invitez vos amis!

Photo on 12-4-15 at 8.28 AM

Photo on 12-4-15 at 8.31 AM

Divertissement Gratuit pour Tous les Âges à Birds & Bugs ce Dimanche!

Birds & Bugs 2015 se déroulera ce Dimanche, le 6 Décembre, de 9h à midi à Loterie Farm.
Birds & Bugs 2015 se déroulera ce Dimanche, le 6 Décembre, de 9h à midi à Loterie Farm.

Les résidents et les visiteurs de tous âges sont invités à profiter d’une matinée du divertissement et de l’exploration sur le thème de la faune sauvage ce Dimanche à Birds & Bugs (Oiseaux et Insectes) 2015. Cet évènement se déroulera le 6 Décembre de 9h à midi à Loterie Farm à Pic Paradis, qu’il pleuve ou qu’il vente. Birds & Bugs est un Événement de Découverte de la Faune publique et gratuit, créé par l’association Les Fruits de Mer pour que les locaux et les touristes découvrent les créatures et les oiseaux captivantes qui résident dans notre forêt.

L’événement de Dimanche proposera un panel complet des activités amusantes et gratuites pensées et dirigées par des naturalistes, des scientifiques, des éducateurs et d’autres spécialistes de la faune locales. « Il est l’occasion parfaite pour en apprendre davantage des experts sur la faune fantastique de la forêt de cette île,» explique Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Nous aimerions encourager tout le monde à venir passer une bonne matinée! »

Les participants apprendront à repérer des oiseaux chanteurs, des colibris et d’autres oiseaux de la forêt sur les visites dans la forêt, menées par Binkie van Es, un guide professionnel d’observation des oiseaux. Les visites guidées se succèderont tout au long de l’événement et seront accessibles en Français, Anglais et Hollandais. Il est recommandé à ceux qui envisagent de suivre un tour de s’équiper de chaussures adaptées. Des jumelles seront disponibles pour partager sur les visites.

Cette année, la publique sera offerte une expérience unique à la Bird Banding Station (station de baguage des oiseaux) organisé par EPIC: de voir en action la recherche sur la faune, et de voir en personne quelques oiseaux difficiles à trouver. Visiteurs à la Bird Banding Station auront l’occasion rare de voir les chercheurs d’oiseaux d’EPIC principaux pendant qu’ils capturent, étudient, et libèrent les oiseaux dans le cadre de leur 15 ans d’efforts de baguage des oiseaux sur les pentes du Pic Paradis. La Présidente d’EPIC Natalia Collier et le Biologiste Principal d’EPIC Adam Brown seront sur place pour partager ce qu’ils ont appris sur les populations d’oiseaux chanteurs dans cet habitat spéciale de forêt feuillue.

Les participants auront l'occasion rare de voir des oiseaux chanteurs migrateurs timides comme le Paruline noir et blanc à la station de baguage des oiseaux.
Les participants auront l’occasion rare de voir des oiseaux chanteurs migrateurs timides comme le Paruline noir et blanc à la station de baguage des oiseaux.

Les spectateurs pourront en savoir plus sur les oiseaux de la forêt feuillue à la station pédagogique sur les oiseaux que tiendra Laura Bijnsdorp, l’Éducateur en Environnement d’EPIC. Cette station mettra en vedette des expositions interactives sur les oiseaux pour les enfants et les adultes, d’information sur les oiseaux résidents et migrateurs de Saint-Martin et sur leur habitat, et « Bird Bingo », un jeu divertissent avec des prix pour les enfants. Des marchandises liées aux oiseaux seront aussi disponibles là-bas, pour les participants à la recherche d’un cadeau des jours de fête ou Noël.

La Bug Discovery Station (station de découverte des insectes) donnera aux adultes comme aux enfants un regard de près inoubliable à une variété des insectes, des araignées et d’autres invertébrés de l’île. Des insectes vivants seront exposés, et les participants pourront en apprendre davantage sur leur cycle de vie et d’autres infos intéressantes sur ces petits animaux et leur rôle dans l’écosystème local. « What Am I », un jeu d’identification des insectes avec le microscope, se joindra à d’autres nouvelles expositions interactives formidables à la station de découverte cette année.

Des enfants et des adultes peuvent voir de près les insectes de l'île à la station de découverte des insectes lors de l'événement de la faune de ce Dimanche. (Photo Chemaine Petit-Booi)
Des enfants et des adultes peuvent voir de près les insectes de l’île à la station de découverte des insectes lors de l’événement de la faune de ce Dimanche. (Photo Chemaine Petit-Booi)

Club Gaïac, le projet en cours des arbres de patrimoine de Les Fruits de Mer, sera également à l’événement Dimanche avec un cadeau gratuit des kits spéciales de graines, et une nouvelle expérience dans laquelle tout le monde peut participer. La table de Club Gaïac aura un panneau où les invités pourront en apprendre davantage sur la l’histoire et l’écologie de ce bel arbre en voie de disparition, et découvrir comment replanter des arbres indigènes peuvent aider les oiseaux et les insectes de Saint-Martin.

Les personnes de tous âges peuvent participer aux ateliers créatifs inspirés par la faune locale, comprendront du coloriage, des croquis et des travaux manuels. Les plus jeunes pourront s’adonner au coloriage activités créatives créés par des artistes locaux sur le thème de la faune de l’île. Dans l’atelier « Build-A-Bug » (construire un insect) de l’événement, les enfants et les adultes pourront créer leur propre insecte avec des matériaux naturels et le transformer en un clip, un aimant, ou un mobile à emporter chez eux.

Les Fruits de Mer ont publié un ebook gratuit pour les enfants, Bugs in Paradise, pour promouvoir l’événement de ce Dimanche. L’ebook présente des photos en couleurs vives des insectes incroyables trouvés dans les habitats forestiers de Pic Paradis, et divertit les jeunes lecteurs avec des faits fascinants sur chaque espèce en texte en rimes. L’ebook peut être téléchargé gratuitement à http://www.lesfruitsdemer.com/resources/books/.

Des photos et poèmes de Bugs in Paradise, l'ebook gratuit pour enfants, seront exposées à l'événement Birds & Bugs ce Dimanche.
Des photos et poèmes de Bugs in Paradise, l’ebook gratuit pour enfants, seront exposées à l’événement Birds & Bugs ce Dimanche.

Pour plus d’informations à propos de Birds & Bugs, visitez http://www.lesfruitsdemer.com/events/birds-bugs/ ou https://www.facebook.com/events/482567428570505/.

Birds & Bugs 2015 est une co-production de l’association Les Fruits de Mer, EPIC, et Loterie Farm. L’événement est rendu possible grâce au dur labeur et au talent de nombreux bénévoles, et aux généreuses donations des sponsors: Buccaneer Beach Bar, Delta Petroleum, Hotel L’Esplanade, Island Mattress, St. Martin Voyages et Tri-Sport.

Les Sponsors de Birds & Bugs 2015

Merci a nos sponsors, qui ont rendu possible Birds & Bugs 2015.

buccaneerBuccaneer Beach Bar
Idéalement situé sur la plage de Kim Sha, Buccaneer Beach Bar est un lieu convivial pour les habitants et les visiteurs. Détendez-vous dans la lueur des boules de feu le Vendredi et le Dimanche soir, ou amener toute la famille le Vendredi pour les films pour enfants sur la plage.
http://buccaneerbeachbar.com


delta-LOGO-smallDelta Petroleum
Fondé en 1985, Delta Petroleum serve les Caraïbes avec diesel de performance, de l’essence, et du gaz liquide, répondant aux plus hauts standards européens et américains. Le groupe Delta Petroleum est un membre actif des communautés dans toutes ses localisations, des Îles Vierges à la Martinique. Delta Petroleum a été un sponsor de plusieurs de nos événements.
http://deltapetroleum.com


Esplanade-logo-squareHotel L’Esplanade
Cet hôtel a mis en place un véritable culte de clients qui bénéficient d’une expérience des Caraïbes authentique, luxueuse, sans prétention et non touristique avec un côté chaleureux. Reconnu par TripAdvisor comme l’un des « meilleurs trésors cachés » des Caraïbes, et récemment nommée # 19 des 25 meilleurs hôtels dans toute les Caraïbes, Hotel L’Esplanade a été un membre bienfaiteur de Les Fruits de Mer depuis 2013 et a sponsorisé nombreux événements Les Fruits de Mer.
http://www.lesplanade.comHotel L’Esplanade on Facebook


Island Mattress
Island-Mattress-stacked-webIsland Mattress offre le plus grand choix de matelas dans la région et se spécialise dans l’art de bien dormir. Visitez leur showroom à Hope Estate pour découvrir leurs matelas et meubles contemporains.
http://www.island-mattress.com


entete-sxm-voyages-webSt. Martin Voyages
Votre agent de vacances réussies, St. Martin Voyages est un revendeur officiel de toutes les compagnies aériennes existantes, avec une mission de fournir le meilleur service possible pour tous vos besoins de voyage, de vols et croisières aux voyages et packages personnalisés.
https://www.facebook.com/sxmvoyages/


Tri-Sport-Logo-webTri-Sport
Tri-Sport est le centre pour la communauté active de St. Maarten / St. Martin et les îles voisines de Anguilla, Saba, Statia, et Saint-Barth. Ils offrent des visites respectueuses de l’environnement qui rendent les gens dehors et actifs – de kayak, vélo, randonnée, bodyboard, et snorkel. Les magasins de Tri-Sport stockent toutes les nécessités pour le triathlon avec l’accent sur les vélos.
http://trisportsxm.com

Birds & Bugs: À propos de nos partenaires

A propos de Environmental Protection in the Caribbean
EPIC a été crée en 2000 et a pour but la protection de l’environnement en Caraïbe au travers de recherches et d’animations locales. EPIC mène des suivis annuels sur les oiseaux et sensibilise à la conservation des habitats et la protection des oiseaux. Depuis 10 ans, les biologistes d’EPIC étudient, en partenariat avec la Loterie Farm, la diversité et l’état de santé des populations d’oiseaux dans cette forêt.
http://www.epicislands.org
EPIC

A propos de Loterie Farm
La Loterie Farm est une zone naturelle privée. La propriété de 54 hectares comprend une forêt de semi-décidus ainsi que des vestiges de constructions datant du 18ème siècle. La Loterie Farm partage ce site avec le public tout en protégeant les vestiges historiques et le patrimoine naturel. La Loterie Farm a hébergé de nombreuses recherches scientifiques, dont des études sur les oiseaux et d’autres animaux. Ce site dispose de sentiers de randonnée, de parcours accrobranches, ainsi que d’un restaurant gastronomique, d’un lounge et d’une piscine recevant l’eau d’un ruisseau.
http://loteriefarm.com
loterie-farm-logo

Des Foules Volent à de Nouvelles Activités au 2015 Migratory Bird Festival

On the Festival's popular Heritage Salt Walk, Dr. Jay Haviser points out salt pan walls in the Great Salt Pond. Photo by Mark Yokoyama.
Sur la Promenade du Patrimoine de Sel populaire du Festival, Dr. Jay Haviser a souligné au murs des marais salants dans le Great Salt Pond. Photo par Mark Yokoyama.

Plus de 200 personnes sont venues pour célébrer les oiseaux migrateurs spectaculaires de Saint-Martin au 2015 Migratory Bird Festival (Festival des Oiseaux Migrateurs), qui s’est déroulé Samedi à l’University of St. Martin. Le Migratory Bird Festival est un annuel Événement de Découverte de la Faune gratuit et publique crée par l’association Les Fruits de Mer pour les résidents et les visiteurs de voir et d’apprendre d’avantage sur des nombreuses espèces migratrices de l’île et leurs voyages extraordinaires.

Un des faits saillants de l’événement était la Présentation et Promenade du Patrimoine de Sel, dirigées par Dr. Jay Haviser, le Directeur du St. Maarten Archaeological Center (SIMARC, le Centre Archéologique de St. Maarten). Les participants ont afflué à la présentation bondée sur l’histoire et le patrimoine culturel de sel à Saint-Martin, suivie d’une visite guidée des marais salants et autres structures visibles dans le Great Salt Pond, un des plus importants sites du patrimoine de l’île et aussi une des plus importantes habitats d’oiseaux. Un panneau d’exposition sur l’histoire et l’exploitation de sel a été également exposé lors de l’événement. « Le Great Salt Pond est historiquement important pour les oiseaux et les humains, » explique Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Ces structures de l’époque de l’exploitation de sel que nous pouvons encore voir–les murs de pierre, les digues et les poteaux qui sont des traces tangibles d’un passé qui est parfois invisible–elles sont aussi des endroits excellents pour observer des oiseaux et d’autre faune sauvage. Il est un carrefour unique du patrimoine naturel et culturel. Les gens veulent vraiment engager avec leur histoire et leur culture dans des moyens comme cela. En fait, la présentation du Dr. Haviser avait tellement de monde, il était clair que nous aurons besoin d’une plus grande chambre la prochaine fois! »

Kids enjoyed migratory-bird-themed coloring and activity sheets at the Festival's art station. Photo by Olivia Roudon.
Les enfants ont profité des coloriages et des feuilles d’activités sous le thème d’oiseaux migrateurs à la station de l’art du Festival. Photo par Olivia Roudon.

Aussi extrêmement populaire avec les festivaliers étaient les visites d’observation des oiseaux sur le Great Salt Pond, guidées régulièrement tout au long du Festival par Binkie van Es, un guide professionnel d’observation des oiseaux et membre du Conseil d’Administration du Nature Foundation. Même une soudaine averse ne pouvait pas refroidir l’enthousiasme des gens de tous âges qui ont appris à utiliser des jumelles et des cartes d’identification des oiseaux à repérer des Mouettes atricilles, des Bécasseaux tachetés, des Grands hérons et d’autres espèces d’oiseaux migrateurs ainsi que des résidents permanents comme des Aigrettes neigeuses, des Pélicans bruns et des Frégates superbes.

La salle de réunion de l’événement a été emballé au long du Festival pour une série de présentations multimédias fascinantes. Des spéciales conférenciers invités de l’Anguilla National Trust, Devon Carter et Giovanni Hughes, ont présenté une technique de conservation–d’éradication des rats–qui a été un succès retentissant sur le Dog Island d’Anguilla, et qui pourrait être une solution pour les populations menacées d’oiseaux et d’autres animaux sauvages sur les petits îlots de Saint-Martin. Laura Bijnsdorp, l’educatrice environnementale d’EPIC, a axée sur les zones humides qui font de St. Martin un endroit tel crucial pour des milliers d’oiseaux migrateurs chaque année. Des adultes et des enfants ont pu rencontrer les oiseaux migrateurs de Saint-Martin, en savoir plus sur leurs voies migratoires impressionants, et découvrir où les trouver ici sur l’île, dans la présentation « Incroyables Voyages » du naturaliste Mark Yokoyama.

People of all ages got an up-close look at the aquatic animals which feed migratory birds. Photo by Olivia Roudon.
Les gens de tous âges ont jeté un oeil de près aux animaux aquatiques qui nourrissent les oiseaux migrateurs. Photo par Olivia Roudon.

Des semis gratuits de Gaïac ont été distribuées à la station de Club Gaïac, où les festivaliers ont appris à connaître ce bel arbre de patrimoine en voie de disparition, en regardant sections de son bois, en observant des démonstrations de sa densité ahurissante, en apprenant son cycle de vie et ses usages historiques, et en découvrant comment la restauration des arbres indigènes de l’île comme le Gaïac aide les oiseaux par la restauration de leurs habitats.

Sandy Ground youth from the MadTwoz Association came out to enjoy a fun day of nature and science at the Festival. Photo by Alex Gnigler.
Des jeunes de Sandy Ground de l’Association MadTwoz sont venus pour profiter d’une journée divertissante de nature et de science au Festival. Photo par Alex Gnigler.

Les participants ont également appris à propos de ce qui se passe aux oiseaux de Saint-Martin et leurs habitats en période de sécheresse à l’Exposition L’Ombre d’une Sécheresse, ont obtenu un regard de près avec des microscopes et des boîtes loupes aux créatures de zones humides qui nourissent les oiseaux migrateurs à la Station d’Observation de « l’Étang Portable », et ont fait des centaines de cartes sous le thème d’oiseaux migrateurs de l’atelier artistique de « Happy Bird-day Cards ».

L’association Les Fruits de Mer a travaillé en partenariat avec l’Association MadTwoz d’emmener un bus de jeunes de Sandy Ground à profiter d’une journée de la nature, la science, l’art et le plaisir à l’événement. Les éducateurs et les dirigeants d’organisations de jeunesse qui sont intéressés par l’organisation de voyages de groupe aux événements Les Fruits de Mer sont invités à contacter l’association.

Kids and adults learned about the little creatures migratory birds eat at the Portable Pond activity. Photo by Alex Gnigler.
À l’activité « Étang Portable » du Festival, les enfants et les adultes ont appris d’avantage sur les petites créatures que les oiseaux migrateurs mangent. Photo par Alex Gnigler.

« Nous sommes ravis que tout le monde a passé un bon moment au Festival de cette année, » a déclaré Yerkes. « Les présentations des experts ont été totalement emballés, les nouvelles activités comme l’atelier de cartes de ‘Happy Bird-day’, l’Exposition L’Ombre d’une Sécheresse, et la Présentation et Promenade du Patrimoine de Sel étaient un véritable succès, et Les Fruits ont eu plus de gens qui ont adheré à l’association que lors de tout autre événement! Nous ne pouvions pas le faire sans les meilleures bénévoles dans le monde, et nos sponsors phénoménals de l’événement, Hôtel L’Esplanade, Calmos Cafe, Delta Petroleum et Aqua Mania Adventures.”

Toute personne qui a raté l’événement peut toujours télécharger gratuitement l’eBook du reportage photo L’Ombre d’une Sécheresse, et le guide Heritage Plants de BirdsCaribbean des plantes indigènes des Caraïbes qui aident des oiseaux, sur la page de ressources du site Web de l’association Les Fruits de Mer à www.lesfruitsdemer.com.

Le prochain Événement de Découverte de la Faune de l’association Les Fruits de Mer sera Birds & Bugs 2015, une célébration gratuite des insectes incroyables et des fantastiques oiseaux forestiers de Saint-Martin, à venir au début de Décembre à Loterie Farm.

The 2015 Migratory Bird Festival was made possible by the hard work of 24 volunteers and expert presenters. Photo by Alex Gnigler.
Le 2015 Migratory Bird Festival a été rendue possible par le travail dedié de 24 formidables bénévoles et présentateurs experts. Photo par Alex Gnigler.

Volez au Migratory Bird Festival ce Samedi pour Activités Amusantes et Présentations Fascinantes

Free seedlings of the Gaïac tree, also known as Lignum Vitae, will be given away at this Saturday's Migratory Bird Festival.
Des semis gratuits de l’arbre Gaïac, également connu comme Lignum Vitae, seront distribués au festival des oiseaux migrateurs ce Samedi.
Ce Samedi, le Migratory Bird Festival (festival des oiseaux migrateurs) revient à St. Martin avec de nouvelles activités et un line-up de présentateurs formidables. Ce Festival gratuit et familial célèbre les oiseaux migrateurs étonnants qui arrivent sur cette île chaque automne après des expéditions incroyables à travers le globe. Cette année, le Festival se déroulera à l’University of St. Martin de 9h à 13h le 17 Octobre.

L’emplacement de l’University of St. Martin sur le Great Salt Pond fournit le cadre idéal pour les promenades guidées du Festival, où les invités peuvent apprendre des experts sur l’aller. Ornithologue passionné et membre du conseil d’administration du Nature Foundation Binkie van Es mènera des visites guidées d’observation des oiseaux régulièrement pendant toute la matinée, et aussi lancera le Nature Foundation Birding Club (le club d’observation d’oiseaux du Nature Foundation). A 09h30, Jay Haviser, le Directeur du St. Maarten Archaeological Center (SIMARC, le centre archéologique de St. Maarten) guidera une spéciale Heritage Salt Walk (promenade du patrimoine du sel).

« Le Great Salt Pond joue un double rôle comme habitat essentiel des oiseaux et comme une pierre angulaire du patrimoine et de l’identité de l’île–nous sommes ravis de mettre en lumière ces deux aspects à cet événement! » explique Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Nous avons voulu le faire pendant une longue période, et Dr. Haviser est un expert avec une capacité extraordinaire à donner vie à l’histoire. Le Heritage Walk sera une occasion vraiment unique pour les Saint-Martinois de s’engager avec leur heritage et leur culture. »

Les festivaliers feront la connaissance des oiseaux migrateurs de St. Martin et en apprendre davantage sur leurs voyages merveilleux lors d’une présentation multimédia par le naturaliste Mark Yokoyama, auteur du Guide Incomplèt à la Faune Sauvage de Saint-Martin. Les enfants et les adultes aimeront découvrir les histoires de ces différentes migrants, des minuscules parulines et limicoles grégaires au Balbuzard pêcheur majestueux.

Ce Migratory Bird Festival fait partie d’un programme international, y compris des centaines d’événements qui partagent le même thème de 2015: « Rétablir l’habitat, Rétablir les oiseaux. » Ce thème sera abordé au Festival par une série de présentations et d’activités spéciales. Éducateur en environnement Laura Bijnsdorp donnera au public un avant-goût de programme d’éducation environnementale de EPIC avec une présentation sur l’importance des zones humides. Devon Carter et Giovanni Hughes de l’Anguilla National Trust présenteront sur la restauration des îles et ses avantages pour les oiseaux et les écosystèmes entiers, mettant en vedette le programme récent d’éradication des rats sur Dog Island et des plans pour Prickly Pear Cays.

Les participants pourront en apprendre davantage sur les habitats locaux en profitant de l’exposition des sélections du reportage photo L’Ombre d’une Sécheresse, soulignant l’impact de la sécheresse sur les zones humides importants de St. Martin. Le reportage photo est également téléchargeable comme un ebook gratuit sur site Web de l’association Les Fruits de Mer.

Les visiteurs peuvent participer eux-mêmes à la restauration des habitats des oiseaux à l’événement ce Samedi, à la table du Club Gaïac. Le projet du Club Gaïac favorise la replantation de Gaïac (aussi connu comme Lignum vitae), un arbre indigène en voie de disparition. Les invités peuvent en apprendre davantage sur l’histoire et l’écologie de ce bel arbre du patrimoine, et peuvent ramener à la maison des semis gratuits à planter dans leur cour ou dans leur quartier.

Une autre activité interactive lors de l’événement sera la Station de Découverte « Étang Portable », qui donnera aux participants la chance de voir tout un monde de vie qui vit dans les étangs de St. Martin et fournit de la nourriture pour nos oiseaux migrateurs, mais qui passe souvent inaperçu.

Les festivaliers d’esprits artistiques de tous âges sont invités à faire des cartes « Happy Bird-day » et d’autres cartes sur le thème d’oiseaux pour des amis et des proches à la station d’activités de l’art.

Le 2015 Festival est presenté par Les Fruits de Mer et l’University of St. Martin, et rendu possible grâce au travail dévoué de nombreux bénévoles et à la générosité des sponsors de l’événement: Aqua Mania Adventures, Calmos Cafe, Delta Petroleum et Hotel L’Esplanade. Pour plus d’informations, visitez http://www.lesfruitsdemer.com ou cherchez Les Fruits de Mer sur Facebook. Avec les domaines couverts pour toutes les activités, l’événement aura lieu beau temps ou mauvais temps.

L’eBook Gratuit L’Ombre d’un Sécheresse Sorti pour le Festival des Oiseaux Migrateurs

LOmbre-dun-Secheresse-web

En préparation pour le 2015 Migratory Bird Festival (Festival des Oiseaux Migrateurs), Les Fruits de Mer ont publié un livre électronique gratuit, L’Ombre d’un Sécheresse, un reportage photo impressionnant et poignant sur la manière dont la sécheresse sur St. Martin affecte la faune et des habitats importants de l’île. Le livre est disponible en téléchargement gratuit sur le site Web de l’association, http://www.lesfruitsdemer.com. Le festival se déroulera Samedi le 17 Octobre de 9h à 13h à l’University of St. Martin à Philipsburg.

L’Ombre d’une Sécheresse, la nouvelle œuvre du naturaliste et photographe de la faune Mark Yokoyama, capture des histoires dramatiques de lutte et de survie, et illumine les ravages du changement climatique et de la pollution ici sur l’île. « L’impact de la sécheresse est visuellement frappant et provoque de réflexion, mais il est aussi temporaire. Je voulais explorer cela d’une manière qui va encore être engageante après quelques mois de pluie. Notre mémoire collective nous fournit le contexte pour des événements extrêmes et des changements à long terme. Il nous aide à comprendre le présent et préparer pour l’avenir, » explique Yokoyama, auteur du Guide Incomplète à la Faune Sauvage de Saint-Martin et Eye on Endemics.

« Cet eBook est vraiment une documentation unique des effets de la sécheresse sur cette île, et il comporte de beaucoup des habitats des zones humides qui sont essentiels pour les oiseaux migrateurs, » explique Jenn Yerkes, la Présidente de l’association Les Fruits de Mer. « Ces écosystèmes sont déjà vulnérables, et ils sont une partie précieuse du patrimoine naturel de St. Martin. Ils sont la raison pour laquelle cette île est si important pour tant nombreux des oiseaux migrateurs. Chaque année, ces espèces voyage à travers le monde à St. Martin parce que nous avons quelque chose que beaucoup d’autres îles n’ont pas–les habitats des zones humides où ces oiseaux peuvent trouver les aliments dont ils ont besoin ainsi que les bons endroits pour nicher, se reposer et accoupler. »

Des photographies sélectionnées de l’eBook sera exposée à l’Exposition L’Ombre d’une Sécheresse lors du Migratory Bird Festival du 17 Octobre. Le Festival gratuit et publique mettra également en vedette des visites guidées d’observation des oiseaux, des présentations d’oiseaux migrateurs, une station d’observation « Étang Portable » des invertébrés aquatiques, les activités d’art, une distribution gratuite des semis de Gaïac patrimoniales, et une spéciale Promenade du Patrimoine du Sel dirigée par l’archéologue Jay Haviser à 09h30. Le 2015 Migratory Bird Festival est présenté par Les Fruits de Mer et l’University of St. Martin, et est rendu possible par des nombreux bénévoles et par la générosité des sponsors de l’événement Hôtel L’Esplanade, Calmos Café, Delta Petroleum et Aqua Mania Adventures.

Pour plus d’informations sur l’événement, ou pour télécharger gratuitement le livre électronique L’Ombre d’une Sécheresse, visitez http://www.lesfruitsdemer.com ou cherchez Les Fruits de Mer sur Facebook.

Le Festival International des Oiseaux Migrateurs à St. Martin se Concentre sur la Restauration de l’Habitat

Le troisième annuel festival des oiseaux migrateurs se déroulera Samedi le 17 Octobre de 9h-13h à l'University of St. Martin à Philipsburg.
Le troisième annuel festival des oiseaux migrateurs se déroulera Samedi le 17 Octobre de 9h-13h à l’University of St. Martin à Philipsburg.

Dans une région qui semble béni avec l’éternel été, l’un des signes les plus visibles de l’automne est l’arrivée d’innombrables oiseaux migrateurs. Laissant leurs aires de reproduction estivale en Amérique du Nord, ils transforment les zones humides et les forêts des Caraïbes avec leurs couleurs et leurs chansons. Des événements célébrant ces oiseaux et leurs migrations miraculeuses arrivent également ce mois-ci avec l’International Migratory Bird Day ou IMBD (la journée internationale des oiseaux migrateurs).

IMBD est coordonnée à travers l’hémisphère occidental par Environment for the Americas (EFTA–environnement pour les Amériques), et les événements se déroulent dans plus de 700 emplacements en provenance du Canada à l’Argentine. BirdsCaribbean est le coordonnateur régional pour les événements partout les Caraïbes, qui commencent en Octobre.

Deux événements de l’IMDB des Caraïbes ont été annoncés pour St. Martin. Le troisième annuel Migratory Bird Festival (festival des oiseaux migrateurs) se déroulera Samedi le 17 Octobre de 9h-13h à l’University of St. Martin à Philipsburg. Organisé par l’association à but non lucratif Les Fruits de Mer, l’événement comprendra des visites guidées d’observation des oiseaux sur le Great Salt Pond, une station de découverte « Étang Portable » où les visiteurs peuvent rencontrer les petits animaux qui nourissent beaucoup de ces oiseaux, des présentations sur les oiseaux migrateurs, des activités de l’art pour les enfants et plus encore. L’événement est gratuit et conçu pour personnes de tous âges.

La journée internationale des oiseaux migrateurs est célébrée partout des Caraïbes a partir du mois d'Octobre.
La journée internationale des oiseaux migrateurs est célébrée partout des Caraïbes a partir du mois d’Octobre.
Environmental Protection in the Caribbean (EPIC–protection de l’environnement dans les Caraïbes) sera l’hôte d’une promenade guidée d’oiseaux à Little Bay Pond, Dimanche le 4 Octobre. En savez plus et inscrivez-vous sur leur page Facebook: www.facebook.com/epicislands.

Le thème de l’IMBD de cette année est « Rétablir l’habitat, Rétablir les oiseaux. » Ce thème est particulièrement pertinent dans les Caraïbes, où les habitats naturels partagent le terrain limité de l’île avec les populations humaines denses et le développement intensif. Les voies migratoires et aires d’hivernage des Caraïbes sont des éléments indispensables à les cycles de vie d’environ 350 espèces d’oiseaux, y compris des aigrettes et des canards, des faucons et des oiseaux chanteurs.

« Nous utilisons les oiseaux comme une source d’inspiration pour restaurer les forêts et les zones humides, » explique Leo Douglas, le Président de BirdsCaribbean. « La vérité sous-jacente est que l’appui à la restauration des habitats est toujours un accent sage. Les habitats locaux sains sont essentiels pour la santé humaine, notre base agricole et la beauté naturelle qui pousse le tourisme. » Douglas note en outre que les mangroves qui nous protègent des ondes de tempête et qui forment des nurseries de poissons critiques sont simultanément des habitats importants pour les oiseaux. De même, les forêts de l’île abritent une riche diversité des oiseaux, et sont aussi essentiels pour prévenir l’érosion et des dévastant dérapages terrestres et coulées de boue.

Le Migratory Bird Festival de St. Martin mettra l’accent sur la restauration de l’habitat avec avec une distribution gratuite des semis Lignum Vitae, également appelé Gaïac. Club Gaïac, le projet de l’association Les Fruits de Mer des arbres de patrimoine, vise à restaurer cet arbre indigène menacé, à la fois aux esprits et aux jardins. L’équipe du Festival partagera une carte interactive des arbres Lignum Vitae sur St. Martin, des conseils sur la façon de cultiver des semis, et des informations sur l’histoire et l’écologie de cet arbre. Des centaines de semis ont été distribués depuis le lancement du project du Club Gaïac plus tôt cette année.

L'ebook gratuit Heritage Plants est un guide pour l'embellissement de la cour et de restauration de l'habitat en utilisant des plantes et des arbres indigènes des Caraïbes.
L’ebook gratuit Heritage Plants est un guide pour l’embellissement de la cour et de restauration de l’habitat en utilisant des plantes et des arbres indigènes des Caraïbes.
Dans le cadre des festivités de cette année, BirdsCaribbean a produit un ebook gratuit sur les arbres indigènes: Heritage Plants (les plantes de patrimoine). Ce livre illustré explique l’importance des arbres indigènes pour les oiseaux et pour d’autres animaux, comprend un guide avec des dizaines d’arbres indigènes de valeur particulière, et sert de ressource pour favoriser la restauration des habitats au sein des communautés locales.

« Planter un arbre indigène est un moyen fantastique pour embellir votre jardin ou quartier, » remarque Lisa Sorenson, la Directrice Exécutive de BirdsCaribbean. « Ainsi que oiseaux, les arbres indigènes sont quelques-unes des caractéristiques les plus emblématiques du paysage des Caraïbes, et leurs racines sont profondément entrelacées à la fois avec la faune et la culture de la région. »

L’ebook Heritage Plants est disponible en téléchargement gratuit sur la page « Resources » du birdscaribbean.org. Pour les ressources supplémentaires d’IMBD, visitez www.migratorybirdday.org. Pour plus d’informations sur le Migratory Bird Festival et Club Gaïac, visitez www.lesfruitsdemer.com. Le 2015 Migratory Bird Festival est presenté par Les Fruits de Mer et l’University of St. Martin, et financé par des parrainages de Hotel L’Esplanade, Calmos Café, Delta Petroleum et Aqua Mania Adventures.

De la graine à la pousse

Nous avons été très occupés à préparer nos pousses au Club Gaïac pour notre lancement du Festival des Animaux Endémiques 2015. Ce faisant, nous avons appris une ou deux choses sur la façon de faire démarrer la germination. (Vous pouvez aussi jeter un œil à notre post précédent Des essais avec l’Arbre de Vie pour voir comment nous avons appris ces quelques faits)

Récolter les graines

Vous pouvez en général trouver les graines en dessous des arbres qui en produisent. Jusqu’ici, nous avons observé que la plupart des graines germeront, qu’elles soient vraiment fraîches et couvertes de leur manteau rouge brillant ou apparemment vieilles et coriaces. Lorsque les graines ont été mangées ou écrasées, pas la peine de perdre son temps !

All of these seeds, new and old, will potentially be viable.
Toutes ces graines, jeunes et vieilles, sont potentiellement viables.

Préparer les graines

Si une graine est encore attachée au fruit orange, il faut l’en détacher. J’ai observé que faire tremper les graines dans de l’eau pendant un jour rend plus facile à enlever la chair rouge autour, et qu’ainsi les graines absorberont mieux l’eau pour aider à la germination.

Leaving seeds in water for a day will make it easier to remove the red sarcotesta.
Laisser les graines dans l’eau pendant une journée aide à enlever le sarcotesta rouge.

Dans un petit récipient en verre rempli d’eau, la chair autour de la graine va fermenter, en donnant une odeur à faire peur, secouer le récipient va aider à enlever la chair de la graine. Vous pouvez rincer à l’eau jusqu’à ce qu’il ne reste plus que la graine.

The fleshy seed coating is easily shaken off after an overnight soak.
La chair est facilement enlevée après une nuit de trempage.

Les graines propres seront débarrassées de toute matière qui puisse moisir.

Cleaned seeds.
Les graines propres.

Afin de faciliter la germination, utiliser un couteau de poche ou son équivalent (en faisant attention !!) afin d’exposer la radicule, qui est le début de la racine. Ceci à la partie la plus arrondie de la graine.

Seed with radicle exposed.
Une graine avec la radicule exposée.

La germination

Avant, nous faisions germer dans des serviettes en papier mouillées, ce qui amenait la germination, mais aussi la moisissure et le pourrissement de la radicule. Voici des exemples de quelques problèmes que nous avons eus.

Scraping the entire seed coating off was unnecessary, tedious and promoted molding. Removing just the coating over the radicle seems much more effective.
Gratter la totalité du manteau de la graine est fastidieux et amène de la moisissure . il semble plus efficace de n’enlever que la partie qui protège la radicule.
Too much moisture causes the root to rot. The root can become discolored.
Trop d’humidité amène le pourrissement de la racine. La racine peut aussi se décolorer.
A rotting root can also turn into mush. This is another sign that the environment is too moist.
Une racine qui pourrit peut aussi devenir de la bouillie. C’est un autre signe qu’il y a trop d’humidité dans l’environnement.
A healthy root is solid, light-colored and grows quickly.
Une racine saine est solide, légèrement colorée, et pousse rapidement.

Soins à donner aux graines

Nous avons actuellement quelques plateaux de graines germées dans de la vermiculite humide. Nos plateaux sont bien drainés pour que l’eau en trop puisse s’écouler. Nous gardons la vermiculite bien humide afin que les germes ne sèchent pas. Samedi prochain, nous transplanterons ces graines dans des pots individuels contenant des mélanges de sols différents, ainsi nous aurons une indication sur le fonctionnement de cette partie du processus. Nous avons aussi une poignée de graines qui ont germées en liberté et que nous avons transplantées de sous leur arbre géniteur à des pots contenants différents mélanges de terres… ainsi nous verrons quel poucentage survit à la transplantation et dans quelles conditions.

Wild-born seedlings in water before being transplanted into individual pots.
Les pousses sauvages dans de l’eau, avant d’être transplantées dans des pots individuels.