L’Association Les Fruits de Mer Ouvre un Musée Gratuit d’Histoire Naturelle à Grand Case

Les Fruits de Mer's free natural history museum will be open 6-10pm every Mardi de Grand Case. Visitors can see new additions to Les Fruits de Mer's free natural history museum every week. (Photo: Maël Renault)
Le musée gratuit d’histoire naturelle de l’association Les Fruits de Mer sera ouverte 18-22h tous les Mardi de Grand Case. Les visiteurs peuvent voir les nouveaux ajouts au musée gratuit d’histoire naturelle de l’association Les Fruits de Mer chaque semaine. (Photo: Maël Renault)

Des centaines de résidents de l’île et visiteurs ont afflué vers 96 Boulevard de Grand Case Mardi soir au cours du premier Mardi de Grand Case, pour l’inauguration de l’Amuseum Naturalis. Amuseum Naturalis est un musée éphémère gratuit et public qui met en vedette l’histoire naturelle de St. Martin et des Caraïbes, créé par Les Fruits de Mer. Les habitants et les touristes de tous âges sont invités à découvrir des étalages captivante d’histoire naturelle, des curiosités biologiques, des phénomènes de la nature, des expositions de la faune vivants, des spécimens spectaculaires, un théâtre qui présente des films sur la faune, et plus, tout au long de la haute saison 2016 dans cet espace d’exposition unique en son genre.

Christian Papaliolios, Président et Directeur Général de Delta Petroleum, le sponsor de l’Amuseum Naturalis, a officiellement ouvert le musée avec une cérémonie d’inauguration à 18h Mardi, accompagné par l’organisatrice des Mardis de Grand Case Chantal Vernusse, et les dirigeants et bénévoles de l’association Les Fruits de Mer. L’espace pour le musée temporaire a été donné à l’association Les Fruits de Mer pour la haute saison 2016 par Papaliolios et Delta Petroleum.

President and General Director of Delta Petroleum Christian Papaliolios cut the ribbon to officially open Amuseum Naturalis. (Photo: Maël Renault)
Président et Directeur Général de Delta Petroleum Christian Papaliolios a coupé le ruban pour ouvrir officiellement Amuseum Naturalis. (Photo: Maël Renault)

« Nous sommes absolument ravis d’avoir eu l’occasion d’animer l’Amuseum Naturalis, et de voir tout le monde en profiter, » a déclaré Mark Yokoyama, co-fondateur de l’association Les Fruits de Mer et co-conservateur de l’Amuseum. « Il n’aurait pas été possible sans le travail acharné de nos formidables bénévoles, qui se sont réunis pour aider à créer ce lieu incroyable, à construire et peindre des tables et des bancs, et à mettre en place ces expositions incroyables, » a ajouté Jenn Yerkes, l’autre co-conservatrice de l’Amuseum et Présidente de l’association Les Fruits de Mer.

Presentées maintenant à l’Amuseum Naturalis sont des expositions sur les chauves-souris de St. Martin, l’arbre Gaïac indigène menacée, les insectes qui aident à garder l’île propre, et « La Vie de ‘Gut’: Les Écosystèmes Fascinantes d’Eau Douce de St. Martin. » La salle des expositions spéciales de l’Amuseum propose actuellement un exposition exclusif d’impressionants photographes et textes originaux du reportage photo L’Ombre d’une Sécheresse par le photographe de la nature Yokoyama, mettant en évidence les effets de la sécheresse sur les principaux zones humides de St. Martin. Également à l’affiche est la première installation de « Femmes, Personnes de Couleur, et la Réalisation de l’Histoire Naturelle dans les Caraïbes, » une série unique qui révèle et célèbre les souvent cachés, supprimés, ou pas largement connus contributions historiques des femmes et des personnes de couleur à l’étude de la flore et la faune des Caraïbes.

« Nous espérons que tout le monde va y passer chaque Mardi pendant les Mardis de Grand Case pour voir ce qui se passe à l’Amuseum, » a dit Yerkes. « Nous aurons de nouvelles merveilles chaque semaine! »

This crayfish, the apex predator of his ecosystem, is featured in the Amuseum Naturalis exhibit on St. Martin's freshwater habitats. (Photo: Mark Yokoyama)
Cette écrevisse, le grand prédateur de son écosystème, est en vedette dans l’exposition de l’Amuseum Naturalis sur les habitats d’eau douce de St. Martin. (Photo: Mark Yokoyama)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *